Régional 2 : L’Amiens Portugais en plein renouveau

Après une saison 2018/2019 plutôt réussie, même si le maintien avait été officiellement acquis lors de la dernière journée, l’Amiens Portugais entame sa troisième saison consécutive en Régional 2 dans une forme d’inconnue. Entretien avec Florian Duval, un des deux entraîneurs du club. 

Quel bilan tirez-vous de la préparation, avec des résultats positifs mais si ça ne veut pas dire grand chose ?

On se méfie toujours des résultats pendant la préparation, mais le contenu était super intéressant. On a senti une équipe qui est montée en puissance. C’était intéressant et on sent que l’on va pouvoir compter sur un groupe d’une vingtaine de joueurs.

Vous repartez un peu de zéro entre le changement de coach et l’effectif en grande partie remanié… C’est un vrai nouveau départ pour les Portugais ?

Oui et non. Oui, parce qu’il y a eu beaucoup de départs et beaucoup d’arrivées et non parce qu’il y a quand même une belle ossature de la saison dernière, notamment avec des joueurs comme Delaporte, Thuillier ou Da Rocha. Ca fait une bonne colonne vertébrale qui est intéressante et qui se connaît déjà.

Quelle est l’ambition à l’approche de cette saison ?

Honnêtement, on s’est fixé comme seul objectif de prendre match après match. On va essayer d’obtenir des résultats et au bout de sept ou huit matches, on se fixera de vrais objectifs, plus ou moins élevés.

Quel premier bilan tirez-vous du fonctionnement de votre binôme avec Nordine Laroussi ?

Très bien dans le sens où l’on parle le même langage et on se concerte toujours sur les choix avant de prendre une décision. Il apporte son vécu et son expérience et de mon côté j’essaie de mettre de nouvelles méthodes en place avec la nouvelle génération que l’on a sur la formation. Ca fonctionne très bien pour l’instant mais on sait très bien qu’on ne sera jugé que sur les résultats.

Benoit Sturbois est arrivé en tant que joueur après plusieurs années de coaching. Il n’y a pas de problème en interne, tout est clair ?

Tout est clair, oui ! Il avait cette volonté de couper un peu avec ce monde d’entraîneur séniors et il voulait absolument reprendre une licence de joueur cette saison et on l’accueille avec grand plaisir.

Il ressemble à un vrai élément moteur pour l’équipe…

Tout à fait. Il a un vécu de joueur et une qualité technique qui peut être un vrai plus pour le groupe. Ensuite, comme d’autres joueurs, je pense qu’il aura son mot à dire pour tirer l’équipe vers le haut.

Ce championnat s’annonce compliqué et homogène…

Compliqué, pas forcément parce que, pour l’instant, notre objectif est de prendre match après match. A partir de là, on sait que l’on n’aura aucune marge pour se relâcher. On devra être à fond sur chaque match parce que ce sera une bataille à chaque fois. A nous de faire en sorte de gagner ces batailles.

La défaite contre Gamaches en coupe de France était lourde. Ca n’alerte pas ?

C’est peut-être un mal pour un bien parce que ça va nous servir pour réagir. S’il y a des joueurs qui pensaient pouvoir se relâcher et faire un peu moins d’efforts parce qu’ils ont joué à des niveaux supérieurs, ça les remet à zéro. Ca nous permet de savoir que l’on n’a aucune marge sur n’importe quelle équipe du groupe. Si on n’est pas à fond sur tous les matches, il y aura des dimanches sans résultat. On sait à quoi s’en tenir et ce sur quoi on doit travailler pour arriver à nos objectifs.

On sait que le président est attaché à la coupe. Est-ce qu’il y a une déception d’être sorti d’entrée ?

Forcément, tout le monde était déçu d’être sorti dès ce tour, mais comme on se le disait après le match, la coupe c’est aussi une affaire de chance sur les tirages. On aurait préféré jouer une équipe moins forte sur le papier mais c’est comme ça. Le tirage ne nous a pas été favorable, on a déjoué à Gamaches et on espère que ça nous servira pour la suite de la saison.

Vous vous sentez prêts pour le début de saison malgré l’élimination en coupe le week-end dernier ?

On a travaillé pour donc il n’y a pas de raison pour que ça ne marche pas durant la saison. On bosse à l’entraînement et les joueurs sont investis. Il y a eu ce contre-coup du match contre Gamaches où l’on n’a pas été bon du tout, mais justement, il y a une réaction qui est attendue ce week-end et c’est ce qui va être intéressant.

Tous propos recueillis par Romain PECHON et Adrien ROCHER

A lire aussi : 

Nordine Laroussi (Amiens Portugais) : « L’occasion de me relancer »

Régional 2 : La nouvelle aventure de Benoît Sturbois

Laisser un commentaire