Régional 2 : L’ESC Longueau a vite digéré la déception


Éliminé en 32es de finale de Coupe de France par Vitré (0-0, 1-3 t.a.b), l’ESC Longueau n’a pas connu de relâchement pour son retour au train-train du championnat. Bien au contraire, les hommes de Sébastien Léraillé ont infligé une correction à l’Internationale Soissonnaise (10-1). Démontrant ainsi que la déception de la coupe était pleinement digérée et les esprits totalement focalisés sur l’objectif de montée en Régional 1.

La suite après cette publicité

Sébastien, quel discours avez-vous tenu à vos joueurs avant ce premier match de championnat après l’élimination en Coupe de France ?

Je leur ai rappelé que j’étais fier d’être leur entraîneur et que j’avais pris énormément de plaisir avec eux durant ce parcours. Mes deux seules déceptions étaient de sortir sans avoir joué une Ligue 1 et de les avoir vu pleurer le soir de l’élimination. Maintenant, je leur ai dit que c’était tous des hommes, qu’ils avaient tous des responsabilités dans la vie, et qu’il fallait montrer un très beau visage. Les gens ont eu une très belle image d’eux après le match contre Vitré, ce serait dommage de devenir des branleurs (sic) ou bien de prendre la grosse tête.

La suite après cette publicité

Cette victoire vous a donc rassuré sur ce plan-là…

Oui mais je n’étais pas inquiet. Je sais très bien à qui j’ai affaire. On a eu trois bonnes séances de travail durant la semaine avant le match. Ils avaient eu une pause après l’élimination et les garçons savent pertinemment qu’il y a un objectif à atteindre. Il ne faut pas s’arrêter maintenant.

La suite après cette publicité

Ils sont donc pleinement tournés vers cet objectif qu’est la montée…

C’est notre objectif depuis le début de saison. Si on avait été dans la charrette, ce serait bien plus compliqué. On a la chance d’être devant, avec des points d’avance, ça aide beaucoup. Après, on n’est pas à l’abri de faire deux-trois résultats moyens et de se retrouver bec dans l’eau. Il fallait donc impérativement reprendre par une victoire et garder notre invincibilité à domicile. On repart du bon pied avant Tergnier et le choc contre Saint-Maximin. Il faut qu’on arrive lancé sur ce match pour plier le championnat.

La suite après cette publicité

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire