Régional 2 : L’ESC Longueau l’emporte sans briller

Opposés à l’AFC Creil ce dimanche, les cheminots se sont imposés sur la plus petite des marges grâce à un but de la tête de Maxime Lecerf (1-0). Un succès assuré par une équipe fortement remaniée, avec pas moins de cinq habituels U18.

L’ouverture du score d’entrée de jeu

Avec de nombreux visages méconnus sur le terrain du stade Emile Noel, l’équipe de Sébastien Léraillé démarrait le rencontre pied au plancher. La tentative de Lemaire, trop tendre, filait dans les bras du gardien dès la première minute de jeu. Mais à la suite d’une frappe de Tassart contrée par la défense Creilloise, Demetz propulsait le ballon sur corner au deuxième poteau vers Lecerf. Et ce dernier, d’une tête rageuse, permettait aux cheminots de prendre l’avantage sur la première opportunité nette (1-0, 2e). Le buteur aurait même pu bénéficier d’un penalty si l’arbitre n’avait pas jugé correct le tacle dont il était la cible (13e).

L’ESC Longueau, un synthétique qui change la vie

La suite de la rencontre va consister en de nombreux ballons longs balancés vers l’attaque des cheminots. Du pain bénit pour les défenseurs de l’AFC Creil qui culminaient aux environs des deux mètres. Malgré leur taille et gabarit imposants, ils laissaient des brèches aux cheminots qui faisaient preuve tout de même de timidité offensive. Les visiteurs en profitaient pour tenter de revenir au score, mais leurs seules occasions de but étaient issues de coups de pied arrêtés. Mal frappés, ces derniers n’inquiétaient pas du tout Chatalen. Peu avant la mi-temps, les locaux auraient pu doubler la mise si le gardien adverse ne s’était pas interposé à deux reprises face à Tassart (39e). Marquée par de nombreux tacles rugueux, dont a été victime Petit qui sortait alors sur blessure (41e), la première période se clôturait sur le score de 1-0.

Une seconde période relativement pauvre

Au retour des vestiaires, les joueurs de Sébastien Léraillé sont revitalisés et mettent la pression sur la cage adverse. La tentative de Demetz s’envolait loin du cadre (46e), alors que celle de Lemaire terminait sa trajectoire dans les gants du gardien (48e). Mais ces opportunités ne sont guère inquiétantes et ternissent une rencontre déjà peu enthousiasmante. Avec une organisation tactique autour de cinq défenseurs, l’AFC Creil n’était pas là pour produire un jeu de possession et se contentait de contres pour se projeter vers la surface du gardien de l’Etoile Sportive. Les nombreuses fautes commises par les coéquipiers de Delcuse offraient ainsi de merveilleuses possibilités aux Creillois de revenir au score, mais ces dernières étaient trop imprécises (60e, 61e).

Le Petit journal de bord #1 : L’ESC Longueau et l’après Coupe de France

Longueau ne maîtrisait pas tout à fait son sujet même si la frappe de Demetz, bien captée par le gardien adverse, aurait pu détendre une atmosphère déjà bien électrique (68e). C’était ensuite au tour de Lemaire de se présenter face au gardien, mais sa tentative frôlait le montant gauche du gardien adverse (71e). La fin de rencontre ne réjouissait pas les spectateurs présents puisqu’elle était caractérisée par de nombreuses fautes hachant le jeu et des coups de pieds arrêtés ratés (72e, 75e, 84e). En bref, Longueau voulait à tout prix tenir son résultat malgré une performance insipide, alors que Creil tentait de marquer sur un imbroglio. Le coup de sifflet final retentissait, laissant éclater la frustration des uns et la satisfaction des autres.

ESC LONGUEAU – CREIL : 1-0 (1-0)

16ème journée de Régional 2

Stade Emile Noël, Longueau

Arbitre : M. Makhlouf

But : Lecerf (2e)

Avertissement : Bocquillon (61e)

ESC Longueau : Chatalen, Ouannoune (Gori 56e), Petit (Coussart 41e), Bocquillon, Roussel, Lecerf, Lemaire, Delcuse, Bayoumi (Deboubert 77e), Tassart, Demetz.

Remplaçants : Deboubert, Gori, Coussart

Entraîneur : Sébastien Léraillé

Laisser un commentaire