Régional 2 : Un premier derby bien indécis…

Opposant l’AC Amiens (b) et l’US Camon, la première confrontation entre clubs amiénois en 2019, au sein du championnat de Régional 2, s’est achevée sur un score de 2-2. Et malgré une multitude d’occasions pour l’USC en deuxième période, les trois points leur ont échappés. Découvrez les réactions des deux entraîneurs : Benoît Sturbois et Titi Buengo.

Deux points de perdus pour Camon

Devant au score jusque dans le temps additionnel, Camon était tout proche de commencer l’année 2019 de la plus belle des manières. Mais le penalty de Poidevin en a décidé autrement. « C’était un match frustrant, déclare l’entraîneur de l’USC. On est passé par tous les états possibles en étant mené et en prenant l’avantage avant la fin du match. La première mi-temps a été très difficile pour nous, parce que l’AC Amiens (b) a très bien joué et nous a mis en difficulté dans le jeu. Mais aussi dans les duels, avoue Titi Buengo. Il fallait surtout rentrer avec de l’abnégation en seconde période. C’est ce qu’il manque à certains de mes joueurs, donc il fallait les réveiller. »

> L’US Camon de Titi Buengo est encore perfectible

Mais avant d’avoir l’opportunité de s’imposer, les joueurs de l’US Camon étaient surtout muets face à un adversaire bien en place. « On a fait quelques changements car il y avait des joueurs qui ne répondaient à nos attentes. Si on joue comme on en est capable, on ne devrait pas être mis en difficulté souvent. Mais dès l’instant où on ne joue pas pour le collectif, on l’est, regrette le technicien amiénois. Et le coup du sort intervient sur une situation litigieuse dans la surface de réparation de Colombo, dans les derniers instants de la rencontre. « Le penalty est sévère. Je ne dis rien par rapport à l’arbitrage parce que ce sont des faits de jeu. On se doit de les accepter. C’est à nous de nous remettre en question et de gommer nos erreurs. »

Un point glané pour la réserve de l’AC Amiens

Et alors que la performance n’a pas été exceptionnelle chez les Camonois, le constat est quasiment identique pour l’équipe réserve de l’ACA. « On aurait pu espérer mieux, débute Benoît Sturbois. Surtout en première période car on leur donne le but sur une erreur flagrante. C’est ce qui me chagrine car on a eu pas mal de situations en première mi-temps, ajoute-t-il. En plus, on n’a pas été aidé avec la blessure de Turgis, trois minutes après son entrée. Il était donc difficile d’appliquer ce que l’on avait mis en place puisqu’on savait qu’on allait devoir tirer sur les organismes. Ce sont les aléas du direct, ironise l’entraîneur de l’AC Amiens (b). Et Camon a joué son va-tout avec de belles transitions à la récupération, ce qui nous a mis en difficulté. »

> Le résumé du match

Mais au-delà des divers faits de match lors de cette confrontation, Benoît Sturbois retient une chose : l’abnégation et la hargne avec lesquelles ont terminé ses joueurs. « Le gros point positif, c’est l’énergie et les efforts effectués pour aller chercher ce match nul malgré la fatigue. C’est un match nul sous tous les angles, car je n’ai pas trouvé le contenu intéressant de la part des deux équipes, précise-t-il. À un certain moment, c’était plus du ping-pong que du football, car il n’y avait pas de conservation du ballon. Je suis tout de même un petit peu déçu également, car je pense qu’il y avait mieux à faire en étant plus patient et plus malin. »

Propos recueillis par Jean-Baptiste PLOYART

Laisser un commentaire