Régis Gurtner

Désireux de retenir du positif après le match nul de l’Amiens SC contre Toulouse (0-0), Régis Gurtner n’a pas vraiment compris la colère des supporters, réclamant notamment la démission de Luka Elsner. Entretien. 

Régis, faire match nul contre la lanterne rouge, c’est forcément décevant…

Oui, c’est décevant. Je pense qu’on ne peut pas nous reprocher grand-chose quant aux efforts fournis, aux courses, à l’intensité qu’on peut mettre. On ne fait pas tout bien, on le sait. Dans les périodes compliquées, où on est derrière au classement, on a envie de gagner mais ce n’est pas toujours possible. On n’a pas pu le faire mais il faut retenir qu’on a été solide. On n’a pas concédé d’occasion hormis une ou deux en première période. Maintenant, c’est à nous de continuer à ne rien lâcher. On reste barragistes, il y a toujours deux équipes derrière nous, Dijon et Metz ne sont pas loin devant. Il reste beaucoup de matches, on ne lâchera rien, avec un état d’esprit positif et l’envie de faire les efforts tous ensemble. Je ne suis pas inquiet en ce qui concerne l’état d’esprit.

Reste que Nîmes, le premier relégable, revient à un point après cette journée…

Forcément, si on ne gagne pas, les équipes derrière vont finir par revenir. A nous de faire tourner un petit détail, un élément en notre faveur. Je le dis depuis plusieurs semaines, on est dans une période difficile, on a aussi besoin de soutien, que ce soit de la part des supporters, des journalistes, du staff et des dirigeants. On aura besoin de tout le monde. Au niveau de l’investissement, on ne peut rien reprocher et ce sera notre base pour la suite.

Comment réagissez-vous aux chants et à la banderole réclamant la démission du coach ? 

Je ne trouve pas ça terrible. C’est ce que j’ai été leur dire à la fin du match, nous on ne lâchera rien et on doit pouvoir compter sur eux, qu’ils ne lâchent rien. Le club est dans la difficulté, on a besoin que les supporters nous soutiennent du début à la fin, on n’a pas besoin de chants dans ce sens-là. J’ai toujours eu un discours positif et je sais que c’est ensemble qu’on s’en sortira. Celui qui n’a pas envie de nous soutenir, il ne faut pas qu’il vienne au stade. On a envie de bien faire et on a besoin de se sentir soutenus. On aura besoin de ceux qui auront envie de nous encourager et pas de chants comme on a entendu ce soir. Cela fait partie du jeu mais je ne trouve pas ça terrible après toutes les années qu’on a vécues ensemble. Ils savent qu’on mouille le maillot et qu’on ne lâchera rien.

Propos recueillis par Romain PECHON avec France Bleu Picardie

A lire aussi : 

Aurélien Chedjou (Amiens SC) : « Clairement un mauvais résultat »

Luka Elsner (Amiens SC) : « Un constat d’échec »

13 Commentaires

  1. Regis Gurtner a raison ! Ces «  pseudos supporters » ne sont pas à la hauteur d’un club de L1. Les joueurs ont essayé mais la confiance manque et ils ont besoin de soutien. La banderole était sortie alors que le match n’était pas fini … Comportement pitoyable. Ce sont les premiers à critiquer les lensois et mais eux soutiennent leur équipe jusqu’au bout ! On veut que l’ASC devienne un bon club de L1 mais il faut des supporteurs à la hauteur ! La critique est facile et la mémoire est courte ! N’oublions pas d’où nous venons. Allez Amiens !

  2. Continuons à supporter notre équipe. C’est dans les moments difficiles qu’on voit qui est prêt à la suivre jusqu’au bout.
    Le kop a chanté, le stade a poussé, malgré un match moyen. Si les joueurs ne sont pas toujours au niveau, nous supporters, on doit rester à notre maximum et quand l’équipe tournera mieux, on profitera de ces bons moments. Fier d’être Amiénois 🔥.

  3. Ok fier d’être Amienois..mais il faut tout de même se poser des questions. On est incapable d’aligner une même équipe d’un week-end à l’autre et des joueurs ne sont pas a leurs places exemple Kakuta qui est mieux au coeur du jeu et non sur un côté. Il arrive 3 matchs compliqués on risque à la fin de ces 3 matchs de se retrouver dernier en espérant que non et que l’on puisse prendre quelques points sur ces grosses écuries

    • Je pense qu’il y a un gros problème de communication au club : en début d’année on nous vend le top 10, pourquoi pas, hier on nous a vendu les guerriers, OK, mais le soucis c’est qu’à un moment donné il faut être réaliste. Le club est à sa place vu son budget et on va jouer le maintien jusqu’à la dernière journée point barre. Communiquez la dessus, sur le fait qu’on a besoin de tout le monde pour le maintien et pas sur autre chose qu’on ne peut se permettre.

      Hier Amiens a été tenu en échec par un bloc bas mais le souci c’est qu’on jouait le dernier et qu’il nous fallait trois points. Hier les supporters étaient là il faisait froid, les gens viennent de loin parfois et dépensent pas mal d’argent pour venir au stade. Le public a poussé mais à un moment donné il faut aussi savoir le rassurer.

      Je suis désolé mais hier je n’ai pas vu les joueurs avec le couteau entre les dents, je ne suis pas certain que le changement de coach bouleverse les choses car ce n’est pas lui sur le terrain. J’ai encore vu des relances hasardeuses de Chedjou, des passes ratées de Blin et Monconduit, des mauvais contrôles, un Cornette pris de vitesse, des attaquants dominés dans les duels, une défense qui ne domine pas dans les airs, des corners tirés à deux sans aucun résultat, un Kakuta oublié sur le flanc gauche alors qu’il était souvent isolé, des ballons trop portés bref ça manquait encore d’envie alors que dès que le rythme augmentait Toulouse était perdu…

      Je ne veux pas être désagréable mais pour le maintien le compte n’y est pas.

  4. Régis a raison !
    Supporters, aux armes !
    Dans les mauvais moments comme dans les bons, le public doit être le douzième homme !
    Aidons notre équipe à rester en Ligue 1 et montrons notre solidarité !
    Allez Amiens

  5. @Gege, non, il ne faut surtout pas se poser de question. Amiens va se maintenir en faisant l’autruche.

    Allez Amiens ! Objectif: top 10, réalisable uniquement si les supporters applaudissent!!

    Il ne manque que des supporters fidèles pour se maintenir donc le maintien facile !! 17e, les doigts dans le nez !!

    Les supporters, on vous demande juste de sortir le portefeuille, d applaudir et de ne pas la ramener, c est pas compliqué quand même !

  6. « Les supporters, on vous demande de sortir le portefeuille, d’applaudir et de ne pas la ramener. » Euh, oui, d’accord. Désolé, mais je crois pas qu’on est tous le même point de vue. Donc accorde nous de supporter comme chacun l’entend. D’une part parce que toi aussi tu as du sortir ton portefeuille pour payer ta place, à moins que tu ne sois qu’un simple invité de pacotille, occasionnel, venu te divertir l’espace d’une soirée. Et demander d’applaudir et de ne pas la ramener, et un peu réducteur et rabaissant, voir insultant. C’est ça la mentalité Amienoise, c’est ça la mentalité de quelqu’un qui de dit « supporters ». Quelqu’un qui préfère insulter, cracher, rabaisser, ou simplement imposer son point de vue, sa prose, ou sa merde, parce que oui ces chants sont merdiques à un pareil moment. C nul. On a tous envie d’exprimer notre malaise en de pareilles circonstances, de dire qu’on a pas envie, ou plutôt qu’on a peur de descendre en L2. Mais rappelons nous d’où l’on vient. C’est à dire la Nationale 1. Pas la L2. Non, la Nationale, contre Belfort, Boulogne, et Strasbourg, mais on avait une équipe. Et là non. Il nous manque ce supplément d’âme qui fait que toute l’équipe, ensemble, joue dans le même sens. Comme le disait Philippe Doucet du côté de chez Canal, « une équipe ça ne se construit pas en 5 minutes. » Là, certes, contre une équipe résignée à la descente, on a vue une « nouvelle » défense qui pouvait ne rien céder face à ses « adversaires », reste à scorer. Que ça vienne d’un défenseur, d’un milieu, ou d’un attaquant. Il faut tout donner. Tel Calabresi qui s’arrache sur tout les ballons. Retrouver cet esprit de guerriers, de mort de faim, de buteurs et surtout d’équipe.

  7. D’accord avec David. Ceux qui PAYENT (parfois bien cher avec la magouille des matchs groupés qui empêche de choisir tel ou tel match) ont autant et même plus le droit de s’exprimer que ceux qui SONT PAYES et qui nous ont proposé un match sans aucune intensité avec des joueurs parfois statiques.
    On a l’impression de voir des joueurs complètement perdus qui se demandent ce qu’ils sont venus faire dans cette galère. Quand on pense qu’on voulait imposer à Christophe Pélissier de finir dans le top 10, il y en a qui devraient être rouges de honte. Sûr d’ailleurs que notre ancien entraîneur, un homme droit et honnête, ne se réjouit pas de notre situation et qu’il nous suit avec tristesse.

  8. La colère des supporters est légitime M.GURTNER.
    Dans le fond il n’est pas reprocher aux joueurs (en tous cas pas à la majorité) un manque d’engagement.
    Mais il faut admettre que tactiquement c’est catastrophique ce qui nous est proposé depuis 10 matchs. Et sauf erreur de ma part… la tactique c’est l’affaire du coach non?
    Rappeler au supporter d’où l’on vient pour justifier une série de match aussi médiocre… je trouve ça vraiment abusé.
    Sauf erreur de ma part… l’Amiens SC vient de 2 saisons consécutives en ligue 1. Les joueurs encore présent dans l’effectif aujourd’hui ayant connu les montés depuis le national (dont vous faites parti personne ne l’oubliera) se comptent sur les doigts d’une main.
    Soyez sûre que personne n’oubliera d’où vous venez tant que l’ASC se maintiendra en ligue 1!

Laisser un commentaire