Amiens SC Gurtner
Panoramic

Frustré par le début de saison de l’Amiens SC, poussif sur le terrain et agité en coulisses, Régis Gurtner reconnaît ne pas bien vivre la situation. Pour autant, le gardien de but amiénois assure que le vestiaire ne baisse pas la tête et compte bien se sortir de cette spirale négative. Entretien

Publicité


Quel est votre sentiment après cette nouvelle défaite ? 

Je trouve qu’il y a un peu de mieux par rapport aux derniers matches. Au niveau de l’état d’esprit, de l’investissement des joueurs sur le terrain et des entrants, il n’y a pas grand-chose à reprocher. Ensuite, on prend un but sur un manque d’expérience. On est à l’extérieur, il reste cinq minutes, je pense que dans ce genre de match, où ça se joue à peu de choses, il faut savoir ne pas le prendre et rentrer à la mi-temps à 0-0. Parce qu’on sait les difficultés que l’on a en ce moment pour se créer des situations, marquer des buts. On a essayé de faire ce qu’il fallait en deuxième mi-temps, même si ça a été un peu brouillon. Mais ce but met Caen en position défensive et on sait qu’ils apprécient cela.

Publicité


Cela fait désormais trois défaites en six matches et seulement cinq points au compteur après six journées…

Forcément, il y a beaucoup de choses à travailler encore. On va se remettre au travail pour gagner des matches. On est dans une période difficile, où on ne gagne pas beaucoup. Je m’attache toujours à rester positif. Dans le vestiaire, tout le monde a envie de bien faire, de réussir, de gagner les matches. Après les matches, les réactions dans le vestiaire démontrent cela. Tout le monde est dans le bon état d’esprit, avec l’envie de relever la tête. On veut remonter au classement.

Publicité


Comment vivez-vous ce début de saison agité ? 

Pas bien ! C’est difficile à vivre. Heureusement qu’on a un groupe qui a envie de travailler, qui a montré sur ce match qu’il n’allait rien lâcher. Avec le staff, depuis la reprise, on travaille pour faire des choses cohérentes. Ce qui est positif c’est qu’il y a du mieux, notamment sur cette deuxième mi-temps. Il faut désormais qu’on réussisse à faire basculer ces petits détails de notre côté. Un poteau qui sort, faut le transformer en poteau rentrant. Le moindre coup de pied arrêté doit être une occasion de faire la différence. Ce sont ces petites choses qui vont faire la différence. Il faut encore qu’on donne chacun un peu plus individuellement, proposer un dépassement de fonction. Cela peut aussi venir d’un défenseur qui marque. Il faut qu’on ait ce déclic-là.

Publicité


Propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi : 

Ligue 2 [J6] : L’Amiens SC au bord de la zone rouge

Oswald Tanchot (Amiens SC) : « Cela n’aurait pas été un vol de ramener un point »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
ire avec Amiens
18 jours il y a

Merci Régis pour ton implication dans le club