Régis Gurtner Amiens SC décennie

Capitaine de l’Amiens SC, Régis Gurtner a tenu un constat d’échec pour le moins lucide après la nouvelle défaite de son équipe contre Metz (0-1), samedi soir. Selon lui, le club entraîné par Luka Elsner est tout simplement à sa place, faute de régularité et de dépassement de soi. Entretien.

Régis Gurtner, comment expliquez-vous ce match ?

Je ne l’explique pas. C’est l’image de notre équipe. On est capables du meilleur comme du pire, malheureusement le pire on le fait dans les matches décisifs pour le maintien. A partir de là, on ne peut pas espérer beaucoup mieux que notre classement. On est dix-neuvièmes, ça reflète notre équipe, les joueurs qui composent celle-ci. Individuellement, il faut se regarder dans une glace et ne pas penser qu’à soi. J’ai l’impression que c’est beaucoup le cas dans l’équipe, surtout sur certains matches. Là-dessus, il faut assumer, vraiment dégager les valeurs du club présentes depuis cinq saisons. J’ai l’impression que depuis le début de la saison, on a vendu autre chose.

Avez-vous senti un esprit de rébellion et une envie collective de s’en sortir ?

C’est très difficile à ce niveau. On sait que Metz est venu faire un match pour son maintien, ça s’est vu dans le comportement, que ce soit collectivement ou individuellement. Ils ont été très solides. Il faut prendre exemple là-dessus pour arriver à faire des matches comme ça contre Nîmes, Dijon, et Saint-Etienne qui sont dans ces eaux-là. Si on n’arrive pas à gagner ou à répondre présent dans ces matches-là, c’est sûr que ça va être encore plus compliqué.

Vous arrivez encore à y croire ?

Sur les onze matches restants, il faut vraiment tout donner pour ne rien regretter. Vous pouvez compter sur nous, même si ce soir (samedi), je suis abattu et presque honteux par rapport à ce qu’on a pu produire sur un match d’une telle importance. On est passés à travers, il faut assumer derrière. Je reste toujours optimiste parce qu’il reste onze matches et il n’y a que cinq points entre nous et le barragiste donc on va essayer d’accrocher cette place. Je suis toujours positif, même si beaucoup nous voient en Ligue 2. Tant mieux pour eux mais on n’est pas morts et on ne lâchera rien.

Propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi : 

[J27] Amiens SC – Metz : les notes du match

Luka Elsner (Amiens SC) : « On est passé à côté du match »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

6 Commentaires

  1. Le dernier des braqueurs, des hommes qui.ont l amour du club et qui défendront le.club jusqu a la.96 eme minutes
    On lui souhaite de vite trouver un club à sa hauteur

  2. Depuis le début de la saison je l’avais déjà exprimé et je confirme, en virant Pélissier le meilleur entraineur de France, joanin et son complice williams, savent qu’ils descendront en L2, joanin voulant récupérer ses billes avec surtout un gros bénéfice…… alors ne soyez pas surpris des désastreux matchs ! Comment faire de supers matchs contre psg-lyon-marseille-lille ou rennes et e^tre incapable de battre des petits clubs ! Quant à elsner, il ferait mieux d’aller entrainer des pingouins au pole nord !

  3. Quelle catastrophe,, quel état d’esprit lamentable, quel gâchis en un mot.
    Et des dirigeants incapables qui nous ont amenés à cette situation.
    Président l’objectif top 10 fixé à Mr PELISSIER c’était si j’ai bien compris pour l’année prochaine en LIGUE 2
    J’étais hier au stade, le seul bravo est pour le public amiénois qui mérite mieux et qui continue à être présent malgré le piètre spectacle. Bravo à eux pour les sifflets et les chants de colère.

  4. En effet s’est le meilleur mais surtout le plus combatif.
    A contrario de certains joueurs s’est le seul qui joue pour l’équipe.
    Beaucoup d’autres joueurs jouent pour eux mêmes, pour se faire repérer par d’autres clubs.
    Bizness = Bizness
    Quel dommage d’avoir déstructurer notre ADN. Merci Mr Williams !!
    Malheureusement nous avons déjà un pied en ligue 2 et cela ne devrait pas s’arranger.
    Beaucoup de joueurs sont déjà ailleurs dans leurs têtes.
    C’est un véritable naufrage !!!
    Reste à savoir si cela n’était pas voulu ??? Mr le Président êtes vous rentré de vacances ? où êtes vous ?

  5. C’est sûr qu’il ne lâchera rien, c’est notre meilleur joueur, le seul qui se bat pour ne pas que l’équipe sombre. Mais les autres ?
    En tant que capitaine, il devrait aller leur botter le cul sur le terrain. C’est tout ce qu’ils méritent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here