Capitaine durant la majeure partie du bail de Luka Elsner à la tête de l’Amiens SC, Régis Gurtner a réagi au départ du technicien slovène, limogé par ses dirigeants en début de semaine. S’il assure que le vestiaire a dû digérer cette nouvelle, le gardien de but amiénois assure que le groupe est vite passé à autre chose au regard de l’urgence de la situation.

Publicité

Une relève assurée avec sérieux

« Ce n’est pas évident à vivre le départ d’un entraîneur. Maintenant, nous avons dans le vestiaire des joueurs qui ont quand même un peu d’expérience. On a essayé de vite basculer sur la suite, même si le coach était très apprécié dans le vestiaire et que c’était difficile. On est tous professionnels, on a un job à faire, il fallait faire une bonne semaine de travail pour essayer de gagner ce match à Caen. C’est ce qui a été fait avec Oswald (Tanchot) et Romain (Poyet) qui ont très bien pris le relais. On s’est concentré sur ça parce que ce sont des décisions, nous joueurs, que nous ne maîtrisons pas. Le président a pris ses responsabilités, c’est son rôle aussi. Cela a été compliqué au départ mais on s’est très vite remis au travail. »

Publicité

Propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi : 

Régis Gurtner (Amiens SC) : « C’est difficile à vivre »

Molla Wagué (Amiens SC) : « Ça n’a pas l’air de trop toucher les joueurs »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

3 Commentaires

  1. Souhaitons le meilleur à Elsner. Pour moi, il n’y est pour rien dans l’absence de talent des offensifs.
    Peut-être aurait il fallu faire jouer plus Mendoza mais sinon le manque de gniaque c’est pas son fait.
    J’ai l’impression qu’en exprimant sa frustration il atenuait celle de qlq joueurs qui avaient la tête ailleurs. Le problème est celui là quand il manque un bloc historique de joueurs et aussi l’absence de pression sur les joueurs que peut dégager des clubs avec un passé de Ligue 2…
    Courage Luka. On peut pas être bon une année en Belgique et mauvais l’année suivante. La sauce à pas pris et c’est pas une question de compétence.
    Et les supporters qui l’ont suivi à la sortie du match et qui ont fait qu’il soit accompagné chez lui par la police… Vous êtes des c…

    • En Belgique , c’était une division 2 et il privilégiait l’attaque ce qu’il n’a pas pu faire avec Amiens , il n’avait pas le dos assez large pour une équipe de L1 .Avec quelques années d’expérience , je pense qu’il fera un bon entraîneur

Laisser un commentaire