Capitaine de l’Amiens SC, Régis Gurtner a bien conscience de l’importance du match contre Brest, ce samedi. Confiant quant à la capacité de son équipe à relever la tête, le gardien de but entend livrer une vraie bataille. Entretien.

Régis, la dernière victoire en championnat c’était contre Brest, maintenant, il faut aller gagner là-bas…

On va tout faire pour et on sait qu’il faudra réaliser des coups à l’extérieur pour aller chercher des points. La saison est encore longue et comptez sur nous pour ne pas lâcher. Croyez-moi, on va s’en sortir, on va tout donner et tout faire pour réagir dès Brest. On est faits pour ça et programmés pour jouer ce maintien. Ce qui va faire la différence sur les matches qui vont venir, c’est de faire deux mi-temps comme ça parce que ça fait un moment que l’on n’a pas fait un match entier, plein. On a notre expérience, si on doit se battre, c’est avec nos armes. Si on doit tomber, c’est avec les armes, en se battant, en faisant tout ce qu’il faut pour réussir. C’est là-dessus qu’il faut que l’on insiste. Contre Reims, on a pris un point encourageant, surtout au vu de la réaction en deuxième mi-temps.

Reste qu’il va falloir réaliser un match plein pour espérer enfin l’emporter…

On bosse pour ça ! On n’a plus gagné un match depuis le mois de novembre, ça fait long. On a envie, on est des compétiteurs, on veut gagner des matches. On n’a pas pris beaucoup de points mais on ne lâchera pas. On sait que ça va être dur et compliqué mais il faudra compter avec nous jusqu’au bout de la saison. Pour sortir de cette situation, c’est par des deuxièmes mi-temps comme on a pu faire contre Reims, mais avec plus de régularité, d’abnégation et de tout ce que l’on a pu mettre en seconde période.

D’autant plus que derrière vous allez affronter trois gros à la suite…

C’est la Ligue 1 qui veut ça. Il y a trois ou quatre matches qui nous attendent après ces deux-là mais on est là et on va préparer chaque match pour prendre des points, que ce soit Brest, Toulouse, Monaco ou Lyon. On veut en prendre à chaque match et on va bosser pour ça. Les matches contre Brest et Toulouse, ce seront deux matches très importants pour le maintien.

Aurélien Chedjou a beaucoup parlé d’aspect psychologique. Sentez-vous cette barrière mentale à faire tomber ?

Vu la réaction en deuxième mi-temps, l’aspect mental entre forcément en compte. On a notre expérience, si on doit se battre, c’est avec nos armes. Si on doit tomber, c’est avec les armes, en se battant, en faisant tout ce qu’il faut pour réussir. C’est là-dessus qu’il faut que l’on insiste. Croyez-moi, on va s’en sortir, on va tout donner et tout faire pour réagir et ce, dès Brest.

Propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi : 

Arturo Calabresi (Amiens SC) : « Nous avons compris l’importance du moment »

Luka Elsner (Amiens SC) : « On ne doute absolument pas ! »

Laisser un commentaire