Amiens SC Régis Gurtner

La défaite contre Lyon évacuée, Régis Gurtner se projetait rapidement sur les deux matches à venir à domicile contre Montpellier et Reims. Pour lui, l’Amiens SC entre déjà dans le vif du sujet. 

Publicité

L’expérience d’Angers dans un coin de la tête

En plein mercato et après un premier match perdu à Lyon, l’Amiens SC n’a pas le temps de tergiverser. « On a une bonne base de travail. Maintenant, il y a des joueurs qui sont arrivés un peu tardivement, il faudra donc du temps pour que cela se mette en place, prévient Gurtner. On a des joueurs qui ne parlent pas forcément français, ce sera donc peut-être un peu plus long. On sait aussi que le mercato n’est pas terminé et que ça peut encore bouger dans un sens ou dans l’autre. Nous, on s’attache à faire notre travail du mieux possible la semaine à l’entraînement. On a désormais deux matches très importants qui arrivent contre Montpellier et Reims, c’est davantage notre championnat que Lyon. »

Publicité

Un discours tenu tout au long de la saison dernière et qui avait porté ses fruits puisque le club picard avait décroché son maintien sur des confrontations directes. Pourtant, le premier match contre Angers, une semaine après le déplacement au Parc des Princes, avait ramené l’ASC à la réalité. «  Hormis cinq ou six équipes qui vont être en haut toute la saison, le reste est plutôt homogène. Il faudra donc tenter de gratter des points à chaque match. L’an dernier, on avait commencé par deux défaites, on a donc pas envie de reproduire ça cette année, glisse Gurtner. Pour cela, il faudra se mettre au diapason dès samedi contre Montpellier. Un match qui rappelle celui contre Angers, l’an passé. Il faudra se servir de cette expérience. »

Publicité

R.P.

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire