Régis Gurtner : « On n’a pas le droit de faire ce genre d’erreurs »

régis gurtner

Après la défaite concédée sur la pelouse du stade Pierre Mauroy contre Lille en ouverture de la 21ème journée de Ligue 1 Conforama, Régis Gurtner, le gardien de l’Amiens SC, revenait sur le scénario d’un match où, malgré de bonnes situations pour ses coéquipiers, les Samariens se faisaient surprendre dans les dernières minutes des deux mi-temps.

La suite après cette publicité

Régis Gurtner, Amiens méritait mieux ce soir, notamment au vu de la première période…

Oui, je pense qu’on fait vraiment une très bonne première période, avec beaucoup de situations en notre faveur. On était solide derrière et on a bien exploité les situations offensives. On mérite à la mi-temps de revenir avec un but d’avance. Ce but sur coup de pied arrêté avant la mi-temps nous fait mal, parce que ce n’est pas le même match qui peut se poursuivre derrière en seconde mi-temps. Ça fait très mal, parce que sur cette action là, on a un ballon quasiment dans leur camp, et on se retrouve à concéder un coup franc derrière, et ils marquent là-dessus.

La suite après cette publicité

Alexis Blin parlait d’un manque de concentration. C’est ce qu’il vous a manqué, sur cette deuxième période, notamment ?

Sûrement que oui, si l’on prend par exemple ce but qu’on prend avant la mi-temps, c’est clair que ça joue. D’autant plus à ce moment du match, parce qu’on dit souvent que les cinq dernières minutes et les cinq premières minutes avant et après la mi-temps sont très très importantes. On n’a pas su être concentré et on a été naïf. Dans la situation dans laquelle on est, on n’a pas le droit de faire ce genre d’erreurs, parce que derrière, ça se paye cash, comme ça s’est payé cash ce soir. Lille a eu beaucoup d’efficacité ce soir, même s’ils ont eu le ballon, mais on a su être solide.

La suite après cette publicité

Vous avez beaucoup subi, ce soir…

Forcément, face à ces équipes-là du haut de tableau, on sait qu’on va souffrir, qu’ils auront le ballon. On s’attend à des matches comme ça. Alors oui, ils ont eu le ballon, mais ils n’ont pas eu non plus un nombre incalculable d’occasions. En première mi-temps, je pense qu’ils n’en ont quasiment pas, et en seconde, ils doivent en avoir deux, ou trois. On a été solide et on n’a pas concédé beaucoup d’occasions. Mais malheureusement ils ont été plus efficace que nous, et on a fini par craquer dans les cinq dernières minutes.

La suite après cette publicité

Amiens n’a pratiquement pas d’occasions, à part le but…

Oui, mais sur la première mi-temps, je pense qu’on a pas mal de situations où l’on peut amener le danger devant leur but. On a peut-être moins bien exécuté nos dernières passes mais il y avait la place, en deuxième mi-temps, pour marquer plus qu’un but sur ce match-là. On savait qu’ils allaient avoir le ballon, et qu’on devait exploiter ces situations.

L’équipe ne risque-t-elle pas de se démoraliser ?

Non, pas du tout. On est prêt pour ça depuis le début de la saison, on sait qu’on va lutter jusqu’au bout. On a un bon groupe, et les retours de blessure vont nous faire du bien. Que ce soit Moussa (Konaté) ou Bongani (Zungu). On a un groupe qui ne lâchera pas, jusqu’à la dernière journée. On est préparé pour ça, on savait qu’on allait avoir un mois de janvier compliqué avec du haut de tableau. Il y a encore Lyon et Rennes à jouer sur les deux prochains matches, alors à nous de rééditer la performance qu’on a produit ce soir, mais en gommant notre petite naïveté et notre manque d’efficacité dans les dernières minutes.

Propos recueillis par Romain PECHON (avec Quentin PELLATON)

Laisser un commentaire