Rennes – Amiens SC : Les Bretons pas laids

Après avoir joué les 3 premiers du championnat, l’Amiens SC défiera le Stade Rennais ce samedi à 20h00, au Roazhon Park. Pour cette 23ème journée, Amiens tentera de prendre les 3 points contre une équipe difficile à manœuvrer. Rennes espère rééditer les performances de la saison dernière. Il est donc intéressant d’analyser les forces de cette équipe bretonne.

Un mercato rennais à l’économie

Alors que le mercato est clos, le Stade Rennais est resté très sage. Avec un seul petit prêt d’un jeune joueur, ils ont recruté Doumbia au milieu du mois de janvier. Mais l’effectif étant de qualité, était-il nécessaire de recruter ?

Départs : Poha (Nancy).

Arrivées : Doumbia (Grasshopers Zurich), Badiashile (Monaco).

La forme du moment

Les Rennais sont moins étincelants qu’à l’arrivée de Julien Stéphan. Cependant, ils restent en course pour une place européenne en fin de saison. Lors des 5 dernières rencontres, les bretons ont débuté par une victoire face au FC Nantes (1-0). Puis, ils ont perdu dans le derby au stade Roudourou (1-2). Après un match nul (0-0) face à Montpellier à domicile, ils ont fait le métier face à St Pryvé St Hilaire (2-0). Enfin, dimanche dernier, ils ont subi la loi des Parisiens au Parc des Princes.

  • Nantes 0 – 1 Rennes (Da Silva)
  • Guingamp 2 – 1 Rennes (Niang)
  • Rennes 0 – 0 Montpellier
  • St Pryvé 0 – 2 Rennes (Siebatcheu, Hunou)
  • PSG 4 – 1 Rennes (Niang)

Un potentiel offensif énorme mais une équipe parfois coupée en deux.

Le gros point fort de cette équipe se situe au milieu. En effet, bien qu’ayant perdu leur atout numéro un (Khazri), la technique des créateurs est au dessus de la moyenne. Avec un Clément Grenier retrouvé depuis son passage à Guingamp, un Benjamin Bourigeaud toujours dans les bons coups, Rennes a tenté le pari Hatem Ben Arfa. Ajoutez à cela la finition de Mbaye Niang ou Ismaïla Sarr, voire Siebatcheu. La vitesse d’exécution est également un atout de poids.

Cependant, il y a des failles dans cette équipe. Ben Arfa reste un joueur souvent inconstant. La défense a montré quelques signes de faiblesse ces derniers temps. Les latéraux sont souvent pris dans la profondeur. Pour finir, le gardien est loin de rassurer sa défense et est adepte des grosses erreurs.

La pépite : Hamari Traoré

Latéral porté vers le but, Hamari Traoré est une vieille connaissance de l’ASC. Tout le monde se rappelle sur les antennes de Bein Sports, après le coup de sifflet final du match à Reims, d’avoir vu ce joueur discuter avec Jean Calvé, parlant de la montée de l’ASC. Ce soir-là, Hamari ne savait pas encore qu’il rejoindrait l’élite ce même été. Joueur rapide avec une bonne capacité de centrer, il est un atout offensif important. Cependant, il est parfois pris à revers dans son dos sur le jeu défensif.

Le Stade : Roazhon Park

Nombre de places : 29 778 (capacité commerciale actuelle).

Affluence moyenne 2017 – 2018 : 23 111.

Meilleure Affluence : 29 490 (Stade rennais – Marseille, le 20 août 2005)

Kévin KONRAD

Laisser un commentaire