Rennes – Amiens SC : Les notes du match

Rennes Amiens

Les semaines passent et se ressemblent. Alors que les Amiénois tiennent le choc durant les premières mi-temps, ils craquent inexorablement après la pause. Le match face à Rennes en est l’exemple typique. Mais il n’y a pas que du négatif à retenir. Voici les notes du match attribuées par la rédaction du 11 Amiénois.

Régis Gurtner (7)

Peu de travail dans cette rencontre. Mais 2 ou 3 belles parades qui ont maintenu un espoir minime d’obtention de points. Malheureusement, Zeffane en a décidé autrement en coupant un centre au cordeau de Niang.

Emil Krafth (4,5)

De l’intensité mais pris parfois de vitesse. Il se sera sacrifié parfois mais c’était insuffisant pour aider plus l’équipe. Faisant parfois preuve de malice, il ressort de ce match avec des douleurs diverses et variées.

Prince Gouano (6) 

Il a tenu la « baraque » en défense, s’interposant devant plusieurs frappes dangereuses et muselant le feu-follet Ben Arfa. Quelques mauvaises relances mais sans impact sur le score. Ses partenaires devraient s’inspirer de lui. Surtout pour sa remise en question permanente après des performances en demi-teinte.

Jordan Lefort (5,5)

Clairement, son positionnement dans l’axe en tant que titulaire ne doit rien au hasard. De ce fait, on comprend pourquoi les dirigeants ont repoussé les avances lensoises. De plus en plus dans l’anticipation, il n’a que très peu été mis en danger par la vitesse des adversaires.

Bakaye Dibassy (3,5)

S’il a beaucoup centré, il a surtout trouvé le gardien adverse. Défensivement, il est le joueur qui a paru le plus en difficulté. Avec l’arrivée de Pieters, qui semble au regard de son expérience être une solution crédible, il a du souci à se faire.

Mathieu Bodmer (5)

Difficile de noter la performance de Matthieu. Alors qu’il avait un peu d’espace en première mi-temps, il a tenté de combiner avec les ailiers et de lancer Guirassy dans la profondeur. En vain, puisque ce dernier était souvent hors-jeu. Remplacé par Eddy Gnahoré qui aurait pu égaliser en fin de rencontre sur un bon centre de Juan Otero.

Thomas Monconduit (5)

Rien de bien fameux à retenir de cette rencontre. Thomas a fait du Monconduit. Joueur besogneux, il a couru, tenté de créer des brèches. Mais, sans réussite. Cependant, il est l’auteur du seul tir cadré de l’ASC.

Alexis Blin (4)

Moins à son aise, Alexis a semblé payer l’enchaînement des rencontres. Laissant un peu trop d’espaces au milieu technique du Stade Rennais, il n’a eu quasiment aucune influence dans la récupération.

Juan Ferney Otero (4)

Un peu plus en jambe mais avec encore trop de déchets. En effet, si son investissement reste correct, il a clairement besoin d’une liberté de mouvements. Et aujourd’hui, il n’en avait pas. Son jeu dans les petits espaces est bien trop limité.

Cheick Timité (5)

Exilé sur le côté dévolu habituellement à Mendoza, Cheick a eu une influence relative. Très peu trouvé, il n’a pas été le plus utile. Cependant, il est toujours disponible et propose des solutions. Encore eut-il fallu qu’il reçoive les ballons.

Serhou Guirassy (3)

Après seulement deux entraînements avec ses nouveaux partenaires, on ne pouvait attendre monts et merveilles du nouvel attaquant. Trop souvent signalé hors-jeu, on sent chez lui une envie d’aller jouer dans la profondeur. Il faudra du temps pour régler les automatismes. Remplacé par Moussa Konaté qui n’a pas été trouvé en attaque et ne s’est fait remarquer qu’en prenant un carton jaune pour une altercation.

Christophe Pélissier (6) 

Il avait choisi de lancer une des deux recrues. Ce choix était judicieux afin de vite intégrer l’attaquant. Durant le match, il a réalisé les changements adéquats en sortant Bodmer un peu fatigué et Guirassy après 60 minutes.

Monsieur Thual (Arbitre) (6)

Bon arbitrage de Monsieur Thual, qui a laissé le jeu se développer et n’a que très peu sanctionné les joueurs, même les récidivistes.

Stade Rennais (6)

S’appuyant surtout sur des fulgurances d’Hatem Ben Arfa, les Rennais ont avant tout fait circuler le ballon. Défensivement, ils n’ont pas vraiment été mis en danger. Et ils ont trouvé la solution avec des latéraux qui se projettent bien. Un bon match.

Kévin KONRAD (avec B.L., R.P., M.G., V.R.).

Publicités

6 Commentaires

  1. C’est une blague la note de Dibassy ?
    Il était plein d’envie, toujours bien placé en défense et a verrouillé son côté gauche. En 1ère mi-temps il a même bien participé aux attaques même si ses centres ne sont pas toujours arrivés à destination.
    Au stade sa débauche d’énergie était évidente mais c’était peut-être moins visible devant la télé pour donner des notes…

  2. Le dernier quart d’heure est très souvent sujet à un relâchement qui entraîne les défaites. Amiens vaut beaucoup mieux que la 19ème place.

  3. Tout est parti en vrille depuis la sortie de Bodmer, ca c’est bien vu…. et sa note ne refléte pas ce qu’il fait sur le terrain…. il demande toujours le ballon et a fait souvent la difference a une touche de balle….

  4. Emil Kraft défensivement a souvent du mal, mais je ne suis pas sur qu’El hajam soit une meilleure solution.
    Je suis bien d’accord, dès la sortie de bodmer on a perdu pied, mais cela avait déjà commencé je trouve dès la sortie de guirassy.
    J’ai trouvé guirassy bien plus interessant que konaté sur ce match, le 3 est un peu sévère

Laisser un commentaire