Rennes – Amiens SC : les raisons d’y croire

Le 11 type

Ce samedi soir, l’ASC se déplace en Bretagne sur le terrain du Stade Rennais. Après un mois de janvier compliqué sur le terrain mais également en coulisse avec le transfert avorté de Kakuta, Amiens doit repartir de l’avant. La mission s’annonce délicate mais loin d’être impossible face à un adversaire irrégulier dans ses résultats. Le 11 Amiénois vous donne les raisons de croire à un renouveau amiénois.

Amiens connaît la formule


Les Amiénois ont déjà battu cette équipe de Rennes en début de saison. En septembre, l’ASC l’avait emporté 2-1 au stade de la Licorne grâce à des buts de Gnahoré et Gouano. Les Picards s’étaient montrés solidaires et exemplaires en résistant à un retour des Bretons dans les dernières minutes. Il faudra s’appuyer sur ces valeurs pour espérer l’emporter au Roazhon Park. Récidive.

Jouer sans crainte


Au lendemain d’un mois de janvier ponctué de rencontres face aux cadors du championnat, l’ASC retrouve un adversaire à sa portée. Après un début de saison délicat, le stade Rennais retrouve des couleurs. Néanmoins, les Amiénois ont toutes leurs chances s’ils abordent ce match les yeux dans les yeux. Trop tendres face aux favoris, les joueurs doivent se lâcher et aborder chaque match avec la même envie. Libéré.

Casser la dynamique de mauvais résultats


Cela fait depuis le 8 décembre dernier qu’Amiens n’a plus gagné en Ligue 1. C’était à Guingamp dans un match importantissime. Malheureusement, la situation se tend de plus en plus au classement avec une 18ème place occupée, synonyme de barrage. Amiens doit réagir rapidement en engrangeant des points. La bataille pour le maintien fait rage et chaque rencontre a son importance. Enjeu.

Un vent de fraîcheur


Amiens pourra compter sur ses recrues arrivées dans les dernières heures du mercato hivernal. En effet, Serhou Guirassy et Erik Pieters font partie du groupe. Même s’ils ne seront sans doute pas titulaires, leur présence doit amener du renouveau dans l’effectif. Ainsi, Christophe Pélissier peut compter sur un deuxième attaquant axial ainsi qu’un latéral d’expérience. Ce qui n’est pas de trop quand on sait que Konaté revient seulement de blessure et que la défense n’est toujours pas rodée. Volontaires.

Valentin ROSE

Laisser un commentaire