Alors que six sénateurs, dont cinq du Rhône, proposent un amendement au projet de loi intitulé « Dispositions urgentes face à l’épidémie de Covid-19 », dans le but de permettre la reprise de la saison sportive 2019/2020, La Ligue de football professionnel (LFP) a communiqué pour couper l’herbe sous le pied à cette initiative. 

Publicité


La LFP déjà focalisé sur la prochaine saison

La réaction de la Ligue ne s’est pas faite attendre ! Au lendemain de la fuite de propositions d’amendements ayant pour objectif de fixer un cadre réglementaire à une potentielle reprise de la saison sportive 2019/2020, dans le cadre de la deuxième étape du déconfinement, la LFP a fait savoir qu’elle ne comptait pas relancer le championnat avant le mois d’août.

Publicité


Effectivement, à travers l’association nationales des ligues de sport professionnel (ANLSP), la LFP a communiqué pour réaffirmer son intention de ne pas relancer la saison 2019-2020, pour préparer au mieux la suivante. « A l’heure où le sport français fait face à des circonstances exceptionnelles, cet amendement serait source d’une confusion qui déstabiliserait encore davantage les instances sportives. »

Publicité


« Nous pensons qu’il importe au contraire d’unir nos forces pour préparer dans les meilleures conditions possibles la reprise de la saison 2020-2021 et accompagner durablement les clubs dans la gestion d’une crise inédite“, indique notamment la LFP. Une mise au point qui a notamment pour objectif de calmer les ardeurs de Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, auteur d’une lettre à destination du gouvernement ces dernières heures.

Publicité


A lire aussi :

Amiens SC : Et si la saison 2019/2020 reprenait ?

L’Amiens SC va toucher 4,7 millions d’euros

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire