Rétro 2018/2019 : Dijon – Amiens SC, une rencontre muette et des cris assourdissants


Le second opus de l’Amiens SC dans l’élite du foot français désormais achevé, les rédacteurs du 11 Amiénois vous présentent leur fait marquant de la saison. Aujourd’hui, place à Jean-Baptiste Ployart, pour qui la rencontre entre le Dijon FCO et l’Amiens SC est une allégorie de la saison des Amiénois en Ligue 1.

La suite après cette publicité

Une rencontre suivie depuis le parcage

Pour la quatrième fois de la saison et après des déplacements à Paris, Lille et Reims, mon envie m’invite à suivre l’Amiens SC en dehors de ses bases. Une semaine après le match nul concédé rageant face à Saint-Etienne (2-2), l’enjeu est présent. Une victoire face à un concurrent direct au maintien, à savoir le Dijon FCO, permettrait au club picard d’augmenter sa marge de manœuvre en comptabilisant dix points d’avance sur son poursuivant. Une offrande donc, mais l’ASC allait se confronter à une équipe qui avait réussi à battre l’OL lors de la précédent journée.

La suite après cette publicité

Ligue 1 : L’Amiens SC fixé le 14 juin

Évidemment, en tant que vrai chauvin, le doute sur la victoire des joueurs de Christophe Pélissier n’est pas envisageable. Après quelques heures de trajet, le stade Gaston Gérard se dévoile aux supporters amiénois, qui ont répondu présents à hauteur d’une soixantaine d’unités. Le stade n’est, en revanche, pas plein, puisque l’on se souvient que la rencontre avait été reprogrammée un vendredi soir à 19h en raison des manifestations du lendemain qui fragilisaient la sécurité aux abords de l’enceinte. Au plus grand dam de nombreux amiénois qui avaient prévu de se déplacer.

La suite après cette publicité

Vue d’ensemble du stade Gaston Gérard, d’où l’on peut apercevoir le nom assez farouche de « Tribune Dijon Céréales » (à gauche).

Un match peu réjouissant

En guise de contestations envers la LFP, elle qui doit en vérité s’agenouiller face aux différentes préfectures, les supporters des deux camps ne chantent pas dans les dix premières minutes et se contentent d’observer une rencontre durant laquelle les locaux prenaient clairement le dessus. Il fallait compter sur Régis Gurtner pour tenir le score nul et vierge à la mi-temps tant les Amiénois demeuraient incapables de relancer la dynamique et de se montrer dangereux devant le parcage visiteurs.

La suite après cette publicité

Fabien Reinert : « Christophe Pélissier n’a pas été respecté »

Et la seconde période n’allait guère nous réjouir. Amiens semblait mieux mais ne parvenait toujours pas à déranger la défense dijonnaise malgré les changements effectués. Ainsi, la pression se faisait d’autant plus ressentir au sein de la tribune réservée aux supporters visiteurs. Mais les chants emmenés par l’association Tribune Nord – AMIENS permettaient à cet instant de négliger le jeu plus que l’ambiance.

Carton rouge contre le racisme et Eddy Gnahoré

Dans une rencontre opposant deux équipes visant le maintien, l’événement ne venait finalement pas du jeu. Alors que l’Amiens SC est mis sous pression sur un corner, Prince Gouano délaisse ses partenaires, vient voir l’arbitre et semble quitter la pelouse. Du haut de la tribune visiteurs, l’incompréhension règne. Aucune faute n’avait été signalée à son encontre, il ne pouvait donc pas avoir reçu de carton rouge. Aucun remplacement se préparait, alors la sortie de Prince Gouano semblait inexpliquée. Et puis, sa véhémence semblait particulière.

Dijon – Amiens SC : la LFP réagit suite aux incidents

Les secondes qui passent paraissent comme de longues minutes tant la situation est ubuesque. Puis, Prince Gouano revient face à la fameuse Tribune Dijon Céréales et prend à parti un des spectateurs présents. Alors, le speaker prend la parole et rappelle que les incidents racistes sont bannis durant les manifestations sportives, et pas seulement évidemment. Dès lors, une vague de sifflets et d’injures s’abat depuis la tribune des supporters amiénois et puis l’on se rend compte que la bêtise humaine a encore frappé avec stupéfaction et dégoût.

Affaire Gouano : Dijon sanctionné !

Nul besoin d’épiloguer sur cet incident si regrettable. Au contraire, il fallait garder en mémoire les chants de soutien adressés au capitaine de l’Amiens SC de la part des Amiénois lors de cette fin de rencontre. Et puis, la compétition tentait tant bien que mal de reprendre le pas, avec difficulté. Surtout, lors qu’Eddy Gnahoré se retrouvait en position de frappe face au gardien adverse mais qu’il préférait simuler et concéder, par la même occasion, un second carton jaune synonyme d’expulsion.

Statut-quo au classement

Dans le bus du retour, les Amiénois sont unanimes : ce match nul concédé à Dijon était un bon point dans l’optique du maintien tant les Amiénois avaient été mis en difficulté par les Dijonnais. Et surtout car l’Amiens SC conservait son matelas confortable sur la zone de relégation. Finalement, on se rend compte que ce match est à l’image de la saison de l’Amiens SC. Le potentiel pour briller était présent au sein de l’effectif de Christophe Pélissier, mais les nombreuses embûches comme les blessures ou suspension ont amoindri un groupe qui manquait tout de même de profondeur.

Après le match nul concédé à Dijon (0-0), l’Amiens SC conservait ses 7 points d’avance sur la position du barragiste, à six journées de la fin du championnat.

Laisser un commentaire