Rétro 2018/2019 : L’arrivée de Serhou Guirassy, le tournant décisif

Le second opus de l’Amiens SC dans l’élite du foot français désormais achevé, les rédacteurs du 11 Amiénois vous présentent leur fait marquant de la saison. On enchaîne avec Cédric Quignon pour qui l’arrivée de Serhou Guirassy lors du mercato d’hiver et le passage en 4-4-2 qui en résulte fut le point de bascule qui a permis à l’ASC de finalement décrocher son maintien.

Des Amiénois à l’agonie

2 février 2019. Les Amiénois font grise mine au moment de rentrer dans le car qui doit les mener à l’Aéroport de Rennes-Bretagne. Défaits sur le plus petit des scores par des Bretons qui ont fini par faire plier Régis Gurtner en fin de match (1-0, Zeffane, 82e), les hommes de Christophe Pélissier viennent de plonger dans la zone rouge. Ils occupent désormais la 19ème place au classement synonyme de redescende directe en Ligue 2. En effet, après un mois de janvier dantesque où ils se sont mesurés aux trois premiers du championnat (PSG, Lille et Lyon) pour trois défaites, ils n’ont su glaner qu’un petit point à domicile face au SCO d’Angers (0-0). Un plongeon au classement presque irrémédiable tant les attaquants picards semblèrent impuissants devant le but adverse, en l’absence de leur buteur Moussa Konaté qui fini enfin de soigner une grosse blessure à l’adducteur.

Le changement de système : un choix payant

Le coach haut-garonnais doit se rendre à l’évidence, son schéma tactique préférentiel en 4-2-3-1 désormais bien connu et disséqué par les équipes adverses ne permettra sans doute pas à ses joueurs d’aller décrocher un nouveau maintien. Mais Christophe Pélissier ne s’avoue pas vaincu car il voit poindre la lumière. En manque de solutions avec le forfait longue durée de son buteur providentiel, l’arrivée d’un second attaquant, Serhou Guirassy en provenance de Cologne lors du mercato hivernal couplée au retour de son attaquant sénégalais va lui permettre de tenter un astucieux coup de poker. Troqué un schéma de transition, plutôt défensif pour un 4-4-2 qui doit s’avérer beaucoup plus tranchant face aux défenses adverses.

Le tournant de la saison

Un pari qui s’est montré payant dès son instauration face à Caen puisqu’il coïncide avec le renouveau des Amiénois dans le jeu et dans les résultats : seulement 3 défaites sur les 15 derniers matches (OM, Nantes et Monaco) pour 4 victoires (Caen, Nice, Nîmes et Guingamp) et 8 nuls soit 20 points pris et un maintien acquis au bout du suspens à la 38ème journée. C’est pour moi le fait marquant de la saison alors que j’étais prêt à rallier le camp des pessimistes. Mais c’était sans compter sur la capacité de renouvellement du coach picard allié à une nouvelle trouvaille de John Williams sur le marchés des transferts. Ainsi, quoi qu’on en pense…

Cédric QUIGNON

Jusqu'à 150€ offerts, sur votre premier pari !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Régional 2 : L’ESC Longueau sérieux jusqu’au bout

Erik Pieters Amiens SC

Bilan 2018/2019 : Erik Pieters, le latéral idéal