Ultras

Durant cette période de confinement, le 11 Amiénois vous propose de revivre la saison de l’Amiens SC. Dans une bonne période, l’Amiens SC affronte une équipe de Saint-Etienne en reconstruction.

Publicité


Un nouveau test pour l’Amiens SC

Après une entame de championnat catastrophique ayant eu raison de Ghislain Printant, les Verts ont retrouvé des couleurs, sans pour autant être transcendants, sous les ordres de Claude Puel. « Ils viennent quand même de battre Lyon et Bordeaux et j’ai regardé leur match contre les Ukrainiens (ndlr : Oleksandria), probablement qu’ils doivent le gagner dix fois sur dix, estime Luka ElsnerC’est une équipe qui, quand elle a le ballon, est extrêmement dangereuse. C’est une équipe talentueuse, avec des joueurs capables de créer le décalage« .

Publicité


Amiens si proche du gros coup

Malgré une prestation insipide, Boudebouz était tout proche de tuer tout suspense sur un coup franc qui s’échouait sur le poteau gauche de Gurtner, resté sans réaction (68e). Dans la foulée, Mendoza profitait d’une intervention ratée de Fofana pour ajuster Ruffier depuis le point de penalty et ainsi ramener les siens à hauteur des Verts (1-1, 68e).

Publicité


Effectivement, Khazri avait ouvert le score sur une frappe déviée par Chedjou (0-1, 45e), au terme d’une première période sensiblement équilibrée et au cours de laquelle Amiens s’était procuré les meilleures situations (27e, 29e) . Mal payés de leurs efforts dans un premier temps, les Amiénois prenaient finalement les devants à l’entame du dernier quart d’heure. Quelques minutes après son entrée en jeu, Akolo bénéficiait d’un mauvais alignement de Saliba pour se présenter seul devant Ruffier, qu’il finissait par tromper en deux temps (1-2, 75e).

Et alors qu’Amiens semblait se diriger vers un succès de prestige, Dibassy trompait son gardien en se retrouvant malencontreusement à la retombée d’un centre-tir de Bouanga repoussé du pied par Gurtner (2-2, 80e).

Le film du match

La réaction d’après match

Aurélien Chedjou : « Disons qu’on a un sentiment mitigé car en première mi-temps, on fait tout ce que le coach nous dit de ne pas faire : on recule, on laisse les espaces. Dans les moments-clés comme avant la mi-temps, il nous dit d’être costaud et c’est à ce moment qu’on prend le but. Après on revient bien en deuxième mi-temps. On mène 2-1 et une fois encore on leur donne le but. Ça commence au milieu de terrain. Après l’erreur est collective, c’est toute l’équipe qui ne suit pas. Saint-Etienne est une équipe européenne donc on est quand même content de prendre un point ce soir. »

Valentin ROSE

À lire aussi :

[J11] Saint-Etienne – Amiens SC : Une naïveté qui coûte (encore) cher

[J11] Saint-Etienne – Amiens SC : Le retour en fanfare de Chadrac Akolo

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments