Durant cette période de confinement, le 11 Amiénois vous propose de revivre la saison de l’Amiens SC. Après son succès face à Brest, Amiens affronte une nouvelle équipe bretonne, Rennes.

Garder la même exigence

Déjà dans la foulée de la victoire étriquée contre Brest, samedi dernier, Luka Elsner mettait en alerte ses joueurs quant à une possible fin de cycle. Soucieux de ne pas vivre cela à Rennes, l’entraîneur de l’Amiens SC a de nouveau axé sa communication sur ce point précis avant le déplacement en Bretagne, ce dimanche. « On va se battre contre l’idée que Brest représentait une fin de cycle et on va se battre contre ça, contre ce potentiel relâchement, martèle-t-il. On a à cœur de renouveler une performance aboutie, de travailler sur notre double projet : être bon défensivement et capable de jouer vers l’avant pour se créer des opportunités. »

Fin de série pour l’Amiens SC

Nul doute que les Amiénois vont nourrir des regrets suite à leur cinquième défaite de la saison. Face à une équipe de Rennes en plein doute, trois jours après sa piteuse élimination en Europa League, les Picards livraient une bonne entame de match. Et même si les Bretons auraient pu ouvrir le score sur une tentative de Bourigeaud manquant de peu de surprendre Gurtner, pris à contre-pied après la déviation de Niang (10e), c’est bel et bien Guirassy qui ouvrait le score d’un enchaînement rapide à l’entrée de la surface de réparation (0-1, 35e). 

Mais encore une fois, Amiens ne parvenait pas à conserver ce précieux avantage bien longtemps. C’est Hunou qui ramenait les siens à hauteur, reprenant dans les six mètres une tête de Morel repoussée par le gardien de l’ASC (1-1, 39e). Après avoir repoussé du pied sur une lourde frappe de Niang (52e), Gurtner s’inclinait sur une talonnade de l’ancien Caennais, plus prompt que Calabresi pour venir couper le centre de Del Castillo (2-1, 62e).

Décisif dès son entrée en jeu, le joueur formé à l’Olympique Lyonnais était également au départ de l’action débouchant sur la lourde frappe de Raphinha sur la barre transversale (65e). L’ancien coéquipier de Zungu à Guimares soldait la marque sur un penalty faisant suite à une faute de Chedjou sur Niang (3-1, 79e), ayant nécessité l’intervention de la VAR durant de très longues minutes.

Le film du match

La réaction d’après match

Bakaye Dibassy : « Il y a des regrets parce que je pense qu’on fait une bonne première mi-temps. On baisse en régime par la suite et on prend surtout un but juste avant la pause sur une phase arrêtée, pourtant on avait travaillé cet aspect, on savait qu’il fallait se méfier. Comme par hasard, on prend un but, ça fait chier (sic.). Cette égalisation est le tournant du match, ce n’est même pas eux, c’est nous qui avons mal défendu sur ce corner. C’est bête de les relancer comme ça. Ensuite, en deuxième mi-temps, on a trop subi, on était désordonné. On n’avait pas perdu depuis longtemps, on avait à cœur de gagner encore ce soir (ndlr : dimanche). Maintenant, on va se remobiliser, bien bosser et repartir de l’avant. »

Valentin ROSE

À lire aussi :

[J13] Rennes – Amiens SC : Amiens ne sait pas gérer ses temps faibles

>[J13] Rennes – Amiens SC : les notes du match

Laisser un commentaire