Durant cette période de confinement, le 11 Amiénois vous propose de revivre la saison de l’Amiens SC. Pour ce match en retard de la 16e journée, Amiens n’a pas le droit à la défaite.

Une urgence de points

Barragiste avec trois points de retard sur Metz, l’Amiens SC donne le sentiment de naviguer à vue depuis un peu plus de deux mois. La faute à une crise de résultats et par extrapolation de confiance qui n’a cessé d’assombrir l’horizon picard. C’est donc avec une pression maximale que la troupe de Luka Elsner aborde son match en retard contre Reims, un moment de la saison faisant quelque peu office de rendez-vous à ne pas manquer. « Vous imaginez bien le degré d’urgence qu’il y a aujourd’hui à gagner ce match par tous les moyens et de n’importe quelle manière, clame l’entraîneur amiénois. Clairement, on doit recoller aux équipes devant nous. »

Amiens a évité le pire

Si l’Amiens SC devra encore attendre pour retrouver le goût de la victoire, le match nul acquis au forceps contre Reims aura au moins eu le mérite de contenir l’incendie. Sans le but de Konaté en tout début de seconde période (1-1, 54e), nul doute que la situation serait devenue difficilement tenable pour les dirigeants amiénois. Et pourtant, les Amiénois débutaient la rencontre avec une envie de bien faire, symbolisée par un pressing haut et collectif, avant de rapidement retomber dans leurs travers.

C’est finalement dans le temps additionnel de ce premier acte que les Rémois trouvaient la faille dans la défense picarde. Dans la foulée d’une perte de balle de Gnahoré, Kutesa remontait tout le terrain avant de prendre sa chance du gauche avec succès à l’entrée de la surface (0-1, 45e+1). De quoi faire dégoupiller les supporters, raccompagnant les joueurs avec une flopée de sifflets, pendant que Guirassy et Calabresi s’expliquaient de manière virulente, nécessitant même l’intervention de Chedjou pour séparer les deux hommes.

Dos au mur, Luka Elsner procédait à deux changements en lançant dans la bataille Monconduit et Otero. Et c’est donc dans un premier quart d’heure de révolte au retour des vestiaires qu’Amiens parvenait à égaliser. Accroché au niveau du point de penalty par Disasi, Guirassy obtenait un penalty après assistance vidéo. Et si Moussa Konaté manquait sa première tentative, il ne tremblait pas au moment de reprendre le ballon renvoyé par Rajkovic pour offrir un précieux point à son équipe (1-1, (54e).

Le film du match

 

La réaction d’après match

Moussa Konaté : « Il y a de la déception. On a vraiment mal démarré le match et c’est ce qui a causé le premier but que l’on a pris. Le match a été compliqué pour nous, il fallait que l’on se rattrape et Dieu merci en deuxième mi-temps, on est entrés avec l’envie de gagner le match. On a su prendre ce point et c’est la seule satisfaction que l’on a. Je pense qu’on a eu un peu peur de prendre le but et c’est ce qui a fait que l’on ne pouvait pas jouer, que l’on était crispés. On n’a pas fait ce que l’on devait faire en première période. En deuxième, on s’est libérés, on a joué comme on a l’habitude de le faire même si on n’a pas produit du beau jeu mais l’envie était là. »

Valentin ROSE

À lire aussi :

>[J16] Amiens SC – Reims : Un coaching salvateur à la mi-temps

>[J16] Amiens SC – Reims : les notes du match

Laisser un commentaire