Durant cette période de confinement, le 11 Amiénois vous propose de revivre la saison de l’Amiens SC. Pour le dernier match de l’année 2019, l’Amiens SC affronte l’ogre parisien sur son terrain.

Un défi de taille pour l’Amiens SC

Dix jours avant le réveillon de la Saint-Sylvestre, l’Amiens SC n’aura pas d’autre choix que de « se mettre sur son 31 » face au Paris Saint-Germain, leader incontesté du championnat. D’autant que dans un Parc des Princes qui ne demande qu’à faire la fête une dernière fois avant la traditionnelle trêve des confiseurs, Amiens fait quoi qu’on en dise un peu figure de faire-valoir, de simple sparring-partner. « Il est très dur d’échapper à prendre des vagues en allant jouer au Parc des Princes, reconnaît Luka Elsner, qui mesure aisément la différence entre son équipe et celle entraînée par Thomas Tuchel. Maintenant, on peut être comme un boxeur dans les cordes, encaisser jusqu’au moment où une brèche d’inattention peut se créer. C’est un petit peu l’image que j’ai envie de donner au match. »

Pas de miracle pour l’Amiens SC

Au lendemain de son vingt-et-unième anniversaire, Mbappé s’est offert le plus beau des cadeaux en inscrivant un doublé. Dans la foulée de la première bonne phase de possession amiénoise dans le camp des Parisiens, Mbappé ouvrait le score d’un petit ballon piqué ponctuant un contre rondement mené par Neymar (1-0, 10e).  Assez discret jusqu’ici, Neymar doublait finalement la mise au retour des vestiaires (2-0, 46e), en se montrant opportuniste au point de penalty pour pousser au fond des filets un ballon mal repoussé par Aleesami. Et même si Mendoza parvenait à faire sauter le verrou parisien (3-1, 70e), en reprenant de volée un centre de Diabaté, Mbappé avait inscrit un troisième but durant ce laps de temps, en croisant sa tentative sur une offrande de Di Maria (3-0, 65e). Entré en cours de jeu, Cornette aurait bien aimé relancer la partie en trouvant le cadre sur sa tentative enroulée de l’extérieur de la surface de réparation (75e) mais c’est Icardi qui inscrivait le dernier but de la rencontre, reprenant au second poteau le centre de Bernat (4-1, 84e). Valeureux mais trop limités, les joueurs de Luka Elsner ne pouvaient espérer mieux face à un adversaire de la trempe du PSG.

Le film du match

 

La réaction d’après match

Régis Gurtner : « On prend deux buts trop rapides dans chaque mi-temps, cela nous plombe le match. A la mi-temps, on se dit qu’il faut rester le plus longtemps possible à 1-0 mais au bout d’une minute de jeu ça fait 2-0… Dans un match contre une équipe aussi forte, ça devient très compliqué à 2-0. A 1-0, c’est toujours possible, il y a toujours de l’espoir… Malgré tout, sur la deuxième mi-temps, on a réussi à produire du jeu, on a eu des situations dangereuses, on touche la barre et on marque un but. Maintenant, ça reste le PSG avec de fortes individualités devant qui font la différence. Au fond de nous, on espérait faire un petit coup mais ça n’a pas pu être possible. »

Valentin ROSE

À lire aussi :

> [J19] Paris – Amiens SC : Un but pas si anodin

> [J19] : L’Amiens SC barragiste à la trêve

Laisser un commentaire