Amiens SC - Monaco
Amiens SC - Monaco

Durant cette période de confinement, le 11 Amiénois vous propose de revivre la saison de l’Amiens SC. Après Lyon, c’est au tour de Monaco de se dresser sur la route des Amiénois.

Publicité


Elsner n’est pas inquiet

S’il y a bien une qualité que l’on peut reconnaître à Luka Elsner, c’est sa capacité à affronter les événements sans jamais afficher une once de fragilité. Très digne la semaine dernière au moment de commenter la banderole réclamant sa démission, l’entraîneur de l’Amiens SC n’a pas souhaité entretenir la polémique avant la réception de Monaco. « Concernant les banderoles, vu que c’est une situation plutôt personnelle, je ne m’en inquiète pas plus que ça. Comme j’ai déjà dit, mon cas personnel est très peu important et je ne m’en inquiète pas du tout, martèle-t-il. Par contre, c’est l’équipe d’Amiens, ce sont les joueurs d’Amiens qui vont essayer de faire une bonne performance contre Monaco, et dans ce contexte, j’espère que les supporters répondront présents, mais je n’en doute pas. »

Publicité


Terrible dénouement pour l’Amiens SC

Pour emmener le public avec lui, l’Amiens SC devait se montrer conquérant et aller de l’avant dès le début du match, comme l’expliquait Alexis Blin en conférence de presse. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les consignes étaient parfaitement reçues. Pleins d’entrain, les Amiénois profitent d’une énorme erreur de Lecomte qui manquait son contrôle et perdait le ballon au profit d’Otero. Le Colombien trouve, en deux temps, Guirassy qui armait une superbe frappe dans la lucarne (1-0, 9′).

Publicité


Plutôt conquérants et séduisants dans le premier acte, malgré un nouvel arrêt de Gurtner devant Jovetic (43′), les Amiénois allaient se transformer en guerriers dans une seconde période plus difficile dans le jeu. Portés par un public venu en nombre, les Picards s’attelaient à museler efficacement la doublette Ben Yedder-Jovetic.  Moins vif et tranchant, l’Amiens SC souffrait et craquait logiquement devant un bijou de Ben Yedder qui devançait Chedjou et mystifiait Gurtner (1-1, 85e). Un scénario cruel qui empirait sur un corner où Slimani plaçait sa tête et donnait la victoire à l’ASM (1-2, 90+3). 

Publicité


Le film du match

 

La réaction d’après match

Juan Otero : « On avait besoin de s’imposer, mais Monaco est une grande équipe et au final, nous nous endormons et perdons cette rencontre. En première mi-temps, nous avons mis beaucoup d’envie, et en deuxième, on s’est endormis. Monaco est une grosse équipe qui va toujours attaquer. Maintenant, on doit continuer à travailler. On va jouer Paris, ce sera difficile, mais on va continuer à travailler. »

Valentin ROSE

À lire aussi :

> [J24] Amiens SC – Monaco : les notes du match

> [J24] : L’Amiens SC au fond du trou

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments