Durant cette période de confinement, le 11 Amiénois vous propose de revivre la saison de l’Amiens SC. Choc des extrêmes au programme de cette 25e journée avec la réception du PSG.

Publicité

Mission impossible pour l’Amiens SC ?

Quand on est une équipe qui n’a plus gagné le moindre match depuis plus de trois mois, plongeant ainsi à l’avant-dernière place – synonyme de relégation en fin de saison – avec pas moins de quatre points de retard sur le barragiste, il y a clairement plus abordable que d’affronter le PSG, le leader incontesté du championnat. C’est pourtant l’incroyable défi qui attend les hommes de Luka Elsner, ce week-end. « Dans la situation dans laquelle on se trouve, il faut que l’on aborde ce match avec beaucoup d’envie, glisse-t-il. Il y a une attention particulière à jouer la meilleure équipe du championnat, tout le monde a envie de bien faire. Je crois aussi qu’il y a un petit côté spécial sur un match contre le Paris Saint-Germain, c’est indéniable. »

Publicité

L’Amiens SC sauve un point dans un match de folie !

L’Amiens SC est véritablement passé par toutes les émotions dans son choc face au Paris Saint-Germain. A l’issue d’une première période époustouflante, Herrera inscrivait pourtant le but de l’espoir d’une volée plat du pied sur un des premiers corners meurtriers du PSG (3-1, 45e+1). De l’espoir parce que les Picards avaient ouvert le score dès leur première situation franche. Auteur d’un merveilleux appel croisé dans le dos de Silva, Guirassy ne tremblait pas au moment de croiser sa tentative qui filait entre les jambes de Navas (1-0, 5e). A l’origine du premier but amiénois, Kakuta était à la conclusion du deuxième d’une somptueuse frappe terminant sa course dans la lucarne opposée (2-0, 29e).

Publicité

Et comme dans un rêve, Diabaté corsait un peu plus l’addition d’une frappe croisée franchissant la ligne de but avec l’aide du poteau (3-0, 40e). Mais incapable de regagner les vestiaires sans avoir réussi à conserver sa cage inviolée, concédant un nouveau but dans les dernières minutes d’une période, l’Amiens SC subissait une remontada parisienne en deuxième mi-temps. Déjà pris à défaut par Slimani la semaine passée, Chedjou perdait cette fois-ci son duel de la tête avec le jeune défenseur du PSG (3-2, 60e). Puis, laissé à l’abandon par sa défense, Gurtner était devancé dans sa sortie par Kouassi moins de cinq minutes plus tard (3-3, 65e). Assez discret jusqu’ici, Icardi y allait aussi de son but, en reprenant un excellent centre de Bernat, pour semble-t-il offrir un succès au PSG (3-4, 74e). Mais au bout du suspense et d’un scénario complètement dingue, Guirassy arrachait le nul en trompant pour la deuxième fois de la soirée Navas (4-4, 90e+1). Un excellent résultat sur le papier mais finalement décevant au regard du scénario et surtout un seul et unique point engrangé dans la course au maintien.

Publicité

Le film du match

 

La réaction d’après match

Serhou Guirassy : « Ce n’est pas tous les jours qu’on mène 3-0 contre le PSG. Après ce n’était pas démérité, on a fait une très bonne première mi-temps, où on les a harcelés, on a très bien défendu. Après, en deuxième mi-temps, on a continué à bien défendre mais ils avaient une qualité supérieure, notamment avec l’entrée de (Marco) Verratti qui a contrôlé le milieu de terrain. Quand ils marquent le 3-1 juste avant la mi-temps, on savait que c’était important car chaque but compte contre le PSG. Ils ont aussi une force de frappe très importante et ils ont réussi à remonter à 4-3. De notre côté, on n’a pas tout bien fait, on a notamment mal défendu sur les buts encaissés. Maintenant, même si la physionomie fait qu’on aurait pu en prendre trois. C’était un bon match à vivre pour tout le monde, même si on n’a pas gagné. »

Valentin ROSE

À lire aussi :

> [J25] : L’Amiens SC perd encore du terrain

> [J25] Amiens SC – PSG : les notes du match

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire