Rétro Novembre 2018 : Un braquage comme éclaircie

Alexis Blin Toulouse

Le second opus de l’Amiens SC dans l’élite du foot français désormais achevé, le 11 Amiénois vous propose de revivre la saison à travers notre rétrospective mensuelle. On poursuit avec le mois de novembre pendant lequel l’équipe a joué seulement 3 matchs en raison de la trêve internationale.

Le fait marquant

Samedi 10 novembre Un braquage en règle. Tel pourrait être le slogan pour cette victoire amiénoise au Stadium de Toulouse. En effet, les Toulousains auront eu une véritable emprise sur le match. Du début à la fin, les occasions se sont succédées pour les locaux. Le VAR s’est prononcé en faveur des Picards à 2 reprises. Un but annulé pour Gradel en 2è mi-temps (hors-jeu) et un pénalty non sifflé sur une main amiénoise. Régis Gurtner aura aussi multiplié les arrêts face à Gradel et Garcia notamment. Il sera également sauvé par la barre dès les premières minutes de jeu. C’est finalement le plus Toulousain des Amiénois qui aura surgi et marqué un superbe but pour réaliser l’un des plus beaux braquages de ces dernières années. Alexis Blin, à la suite d’un une-deux avec Ghoddos, frappera du droit aux 20 mètres pour permettre aux siens de prendre un avantage décisif. Ganso aura même failli marquer son seul et unique but de la saison mais le ballon passera au ras du poteau de Baptiste Reynet. Le retour des braqueurs avec un maximum de réussite !

La suite après cette publicité

Les autres dates-clés

Samedi 03 novembre – Quelques jours après une victoire difficile en coupe de France face au FC Metz (1-2), les Amiénois sont au pied du mur car ils occupent une inquiétante 18è position au classement de la Ligue 1 Conforama. Le match en terre niçoise s’annonce donc comme un match à gagner impérativement. En cas de défaite, ils pourraient laisser s’échapper la concurrence.

La suite après cette publicité

Et malheureusement, Nice emportera ce match sur la plus petite des marques, soit 1 but à 0, comme l’année passée. Si la crise n’est pas encore décrêtée par les dirigeants, les supporters commencent à comprendre que la saison va être éprouvante et que leurs protégés vont devoir se battre pour emporter des victoires. Et ce, d’autant plus que certains éléments majeurs sont blessés.

La suite après cette publicité

Dimanche 25 novembre – Après la trêve internationale, l’Amiens SC accueille l’OM. C’est la première fois dans l’histoire du club que la Licorne accueille un match en prime-time un dimanche soir, face aux caméras de Canal+. Tout est donc réuni pour faire de cette rencontre un vrai match de gala contre l’un des ogres du championnat.

La suite après cette publicité

Et le match commencera on ne peut mieux. Dès la 8e minute, Bakaye Dibassy, monté aux avant-postes, rappelera au gardien champion du monde Steve Mandanda que l’ASC n’est pas venu pour admirer son adversaire. Il récupérera ainsi un ballon repoussé par le portier marseillais sur un centre de Juan Otero. Mais l’OM aura disposé ce soir-là d’une arme imparable : un Florian Thauvin impérial signera un triplé mémorable. Thauvin 3 – Amiens 1.

Laisser un commentaire