Consultant pour RMC Sport, Rolland Courbis trouve que les arguments avancés par la Ligue pour refuser une Ligue 1 à 22 sont pour le moins ubuesques. Selon l’ancien entraîneur de l’OM, une reprise anticipée permettrait de répondre favorablement aux orientations fixées par le Conseil d’Etat. 

Publicité


Une incompréhension sur la date de reprise

« J’ai vu qu’on était passé au Conseil d’Etat, le terme le dit « conseil » ce sont des gens qui sont à la plus haute juridiction de notre pays et qui conseillent. Ils ont conseillé qu’on revoit un petit peu les choses en ce qui concerne le format. Mais ma vision à moi c’est la suivante : c’est que nous reprenons le 20 août, mais c’est quoi cette invention ? Nous avons déjà fait la connerie de ne pas attendre pour prendre des décisions et maintenant, on va reprendre à une date plus repoussée que ce que nous avions l’habitude de faire alors que là nous n’avons même pas terminé notre championnat. On ne peut pas réfléchir pour être premier de ces 5 pays en se disant : « Tiens, on reprenait avant aux alentours du 20 juin pour deux mois d’entraînement, mais pourquoi on ne profite pas de notre connerie pour pas en faire une autre et la réparer en disant qu’on va démarrer tout simplement aux alentours du 17,18, 20 juillet pour pouvoir avoir un calendrier bien équilibré et ne pas maintenant, profiter de cette situation pour répondre au Conseil d’Etat. »

Publicité


Ne pas s’acharner sur Amiens

« Pourquoi on ne peut pas jouer à 22 ? Si on démarre le 20 juillet, on n’assassine personne en leur mettant un coup de couteau dans le dos. Parce que pour moi, la descente d’Amiens, c’est un coup de couteau dans le dos, essayons quand même de ne pas tourner le couteau dans la plaie quand Amiens est très content d’être sauvé. Toulouse, eux, ils étaient bien derniers et tant mieux pour eux s’ils sont sauvés. Essayons un petit peu d’être solidaires. »

Publicité


Une Ligue 1 à 22 est possible

« Le calendrier n’est pas perturbé pour autant puisqu’il n’y a plus de Coupe de la Ligue et donc on gagne pratiquement un mois et ensuite par solidarité, on peut très bien, pendant un an, jouer à 22. Je ne vois plutôt que des avantages. Lyon et le Paris Saint-Germain ne seront pas handicapés vis-à-vis d’autres équipes par manque de rythme. Ensuite, nos clubs seront favorisés dans les tours préliminaires parce qu’ils ont auront repris en étant frais et non pas en s’étant fatigués en jouant tous les trois jours comme ça va se faire par exemple en Espagne. »

Publicité


Source : RMC Sport

A lire aussi : 

L’Amiens SC prêt à « saisir le Conseil d’Etat et le juge des référés » si la LFP refuse la Ligue 1 à 22

Patrick Kanner : « J’espère que ce n’est pas une victoire à la Pyrrhus pour Amiens »

L’Amiens SC favorable à une reprise anticipée et à un boxing-day !

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments