Facile vainqueur de l’Union Sud Aisne pour le compte des 16èmes de finale de Coupe de la Ligue des Hauts-de-France (6-1), l’ESC Longueau a réussi son entrée en lice et peut désormais se focaliser sur le championnat et sa prochaine rencontre, face à Saint-Omer. 

Publicité


Sébastien, Longueau est finalement rentré sans encombre dans cette compétition !

Tout d’abord, on est rentrés dans le match sur un faux rythme. On a eu des difficultés à trouver les bonnes distances entre les passes et après avoir ouvert le score, cela s’est libéré. On a commencé à mettre un peu plus d’intensité. Ensuite, on a fait un bon début de seconde période. J’avais demandé à mes joueurs de monter en gamme en termes d’intensité à travers les passes et les déplacements. Ce match m’a aussi permis de donner du temps de jeu à tout le monde. Le seul point noir, c’est la blessure de Kevin Vanpuywelde sur un effort à la fin du match. On va attendre le diagnostic mais ça m’embête car je veux garder tout le monde concerné. Les garçons le savent, tout le monde est important dans le groupe.

Publicité
Publicité


Le score est fleuve mais aurait pu être encore plus flatteur en raison d’un manque de réalisme…

Le principal, c’est que l’on se crée des occasions. Les convertir, c’est un peu plus compliqué. Aujourd’hui, j’ai l’avantage d’avoir un groupe élargi. Par exemple, Robin Harselin a fait sa première apparition et il a été très cohérent. La concurrence est saine entre les individualités. Si le club en est là, c’est grâce aux joueurs. Certes, j’étais en colère après le mauvais début de championnat envers eux car je trouvais qu’ils jouaient à 20%, mais ces dernières semaines, on est monté en gamme. Nous sommes en phase de progression : on est monté en intensité et en qualité, individuellement les joueurs progressent et il faut continuer et garder ce rythme-là.

Publicité


Est-ce que la maîtrise du jeu en profondeur a été la clé du match ?

Le 4-4-2 en losange est un système de jeu que j’aime bien mettre en place avec les profils que je possède. Je l’utilise très rarement mais ce dispositif me plaît bien. La clé du match a été, pour moi, d’être capable d’aspirer l’adversaire dans l’axe pour prendre la profondeur, ou utiliser la largeur. Les profils de mes joueurs sont différents et on est capable de mettre de la variété dans tout ce que l’on produit.

Publicité
Publicité


Cette coupe peut-elle représenter un réel objectif pour cette saison ?

Quand tu commences une compétition, tu dois avoir la prétention d’aller le plus loin possible. Quand tu débutes le championnat, tu essayes d’exceller en améliorant ton niveau de jeu.



Propos recueillis par Jean-Baptiste PLOYART

A lire aussi

Coupe LFHF : L’ESC Longueau sans trembler !

Sébastien Léraillé (ESC Longueau) : « Hors de question de saborder cette coupe »

Publicité
Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments