Sébastien Léraillé (ESC Longueau) : « On a encore beaucoup de travail »

Lourdement battu par la réserve de Boulogne-sur-Mer (1-6) pour le premier match de sa préparation estivale, samedi dernier, l’ESC Longueau a eu le droit à une sévère piqure de rappel. De quoi amener Sébastien Léraillé à mettre en garde ses joueurs contre toute forme de suffisance. Entretien.

Ce n’était qu’un match de préparation, l’objectif n’était pas de faire un résultat, mais quel est votre sentiment après cette sévère défaite ? 

Je pense qu’il faut être alerté sans l’être. Ce match-là est un bonne base pour le travail qui va être le nôtre dans les prochaines semaines. Quand on est dans le dur, et on le sera forcément dans la saison, il faut savoir être intelligent, faire les bons choix, ne pas vouloir toujours jouer. Il faut que l’on apprenne à bien défendre, à faire attention aux attitudes. Il y avait inévitablement de la fatigue sur ce match mais nos réponses à celles-ci n’étaient pas forcément les bonnes. On a perdu beaucoup de ballons et cela a suscité de l’agacement. Dans ces moments-là, il faut savoir se mettre au-dessus de la mêlée, se montrer plus lucide. Si on n’arrive pas à adopter cette attitude, en Régional 1, on se fera cartonner (sic.) sur plusieurs matches de suite. A l’avenir, on se demandera aussi s’il était opportun de mettre un match de préparation au bout d’une semaine. De son côté, Boulogne devait venir avec une équipe de National 3 mais il y avait dix joueurs de National. Maintenant, tous ces éléments ne sont pas des excuses.

Malgré tout, vous tirez un peu la sonnette d’alarme…

C’est à nous de faire mieux, surtout au niveau de l’image que l’on peut dégager. Même si certains pensent qu’on a un effectif de qualité, c’est une piqûre de rappel. Cela prouve qu’on a encore beaucoup de travail à faire. L’assemblage, les connexions entre les joueurs, l’aspect athlétique et tactique, tout ça est loin d’être optimal. Je sais pertinemment qu’on ne sera pas prêt avant fin septembre. Et pourtant, il faudra prendre des points dès le départ, fin août. Sur les trois premiers matches de championnat, on devra se battre pour prendre des points, même si on n’est pas prêt. Il faudra donc réussir à adopter le bon état d’esprit.

Au-delà de ce premier match amical, quel regard portez-vous sur ces dix premiers jours de travail ?

Sur le plan humain, tout se passe bien, les garçons se sentent toujours aussi bien. Au niveau du travail, j’ai beaucoup observé sur cette première semaine. A partir d’aujourd’hui, je vais être beaucoup plus exigeant avec eux, notamment au niveau des attitudes défensives. Pour le reste, tout le monde n’est pas là. Certains sont encore en vacances, d’autres vont partir dans les prochains jours. Au milieu de tout ça, on bosse dans notre coin pour faire parler de nous en bien.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

ESC LONGUEAU (R1) – BOULOGNE-SUR-MER (b) (N3) : 1-6

Premier match de préparation

Terrain René Playe, Longueau

A lire aussi : 

Régional 1 : L’ESC Longueau en promu mais ambitieux

Régional 1 : Romain Kwinta, le profil idéal pour l’ESC Longueau ?

Régional 1 : Première sortie pour l’ESC Longueau

Laisser un commentaire