Mené pendant une bonne partie de la rencontre, l’ESC Longueau est parvenu à arracher sur le fil le point du nul contre Gravelines (1-1), ce dimanche. Un résultat qui contentait Sébastien Léraillé, satisfait par l’état d’esprit affiché par ses joueurs. Entretien. 

Sébastien Léraillé, vous avez eu chaud sur cette rencontre…

Encore une fois, oui. On s’est retrouvé en difficulté à cause de l’efficacité adverse. Ils ont une occasion sur un coup de pied arrêté et voilà. A la mi-temps, Djezon Boutoille (ndlr : le coach de Gravelines) me dit « pour une fois que ça nous sourit ! » On a insisté en deuxième mi-temps, on loupe un pénalty, ce qui est très rare. Les deux attaquants sur le banc sont rentrés, Gaëtan Tassart nous a apporté de la profondeur et a été récompensé à la fin. C’est bien pour lui parce que ce n’est pas évident en ce moment, il ne joue pas beaucoup, ne débute pas beaucoup, est un peu dans le dur. Ça va lui donner un petit peu de moral. On a manqué d’efficacité dans le dernier geste sur l’ensemble du match, même s’ils avaient un bon gardien. Ça prouve que l’on commence à retrouver nos valeurs, nos principes de jeu, maintenant il faut continuer, même si on aurait pu passer à la trappe tout en ayant la maîtrise du jeu.

Ce scénario est positif parce que, contrairement au début de saison, vous avez réussi à revenir dans le match…

Ce qui me plaît sur ce match, c’est que l’on a gardé nos principes. On a continué à jouer, on a fait mal à travers notre jeu de passes. On n’a rien lâché, c’est surtout ça. Les garçons étaient abattus après le match, ce qui est normal, mais j’étais très content de ce qu’ils ont produit. On retrouve l’équipe de Longueau qui produit du jeu, est généreuse, fait des efforts et a été très peu mise en danger défensivement. Vincent Labouesse n’a pas eu d’arrêt décisif à faire. Ça prouve qu’on est dans le vrai. Il faut continuer à bosser dans notre coin, sans faire de bruit pour aller chercher le maintien le plus rapidement possible.

Vous aviez ciblé ce match comme important pour le maintien. La priorité était donc de ne pas le perdre…

Il fallait ne pas le perdre pour laisser Gravelines et Dunkerque derrière, mais le championnat est encore assez long et je souhaite que l’on continue à attaquer et à jouer comme on le fait. On doit continuer à bosser, garder les bonnes attitudes de joueurs de niveau régional et ne pas se prendre pour ce que l’on n’est pas. Les garçons se rendent compte que le maintien passera à travers le jeu, mais aussi les bonnes attitudes. Tout n’est pas parfait, mais dans le contenu on est sur le bon chemin.

Longueau semble prêt à se battre jusqu’au bout pour le maintien…

Ca ne va pas être évident, c’est un championnat très relevé, il n’y a pas de petites équipes. Il faut aller chercher des points, en grappiller, faire des séries de cinq ou six matches sans perdre avec quelques victoires dedans. Si on le fait, je pense qu’on ne sera pas loin du maintien.

Propos recueillis par Romain PECHON avec Adrien ROCHER

A lire aussi : 

Régional 1 : L’ESC Longueau sauve un point !

Régional 1 : L’US Camon muet !

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire