Fortement déçu de la prestation de son équipe lors de la première période du derby face à l’US Camon (1-1), Sébastien Léraillé notait également la bonne réaction de ses joueurs suite à l’expulsion de Desenzani. Entretien. 

Sébastien Léraillé, comment analysez-vous ce match nul ?

On a fait une première mi-temps calamiteuse. Il n’y avait pas d’envie, on était mal placé, on a discuté plutôt qu’autre chose. C’était mérité que Camon mène. Quand tu ne mets pas les ingrédients qu’il faut, quand t’es statique, que tu défends à contre-temps… C’était un derby, c’est comme ça. En deuxième mi-temps, si on ne se retrouve pas à dix, je ne suis pas sûr que l’on réagisse comme on l’a fait. On a eu un moment de révolte parce qu’on s’est rendu compte qu’à un de moins, il fallait courir un peu plus et on a fait une très bonne deuxième période, et je pense qu’il n’y avait qu’une équipe à ce moment-là. Je pense qu’ils ont baissé de pied et on n’a pas été inquiété plus que ça, mais on aurait pu être mené dès le début du match. On a mis beaucoup de temps à rentrer dans le match ! On va continuer à bosser, c’est notre premier point et maintenant on va aller à Béthune dans un match important.

Il aura fallu attendre l’expulsion pour que Longueau soit dans son match, et on se dit que vous auriez pu faire mieux…

On ne s’est pas créé non plus beaucoup d’occasions. On a été hors-jeu quatre fois en première mi-temps… Ce n’était pas un match riche en occasions. On aurait peut-être pu mieux jouer les coups en deuxième. Quand on sortait à deux ou trois, il aurait fallu plus de spontanéité et de profondeur. Dès qu’on a trouvé de la profondeur, on a fait mal à l’adversaire. Il faut que l’on continue à se dire que l’on n’a pas pu faire de jeu. On a joué contre une équipe de R1 dans les duels, l’impact et le jeu long.

Pour parler du positif, vous avez su être présent dans le duel et vous n’avez pas concédé beaucoup d’occasions…

Très peu, oui. Je crois que Thomas Chatalen n’a rien à faire en deuxième mi-temps, voire même en première. Ils sont venus deux fois. Une fois il y a eu le but refusé, et l’autre fois ils ont marqué. C’est le début de saison, on va s’atteler à bosser et on a une bonne marge de progression. Je pense que les garçons s’aperçoivent que ceux qui sortent du banc nous font beaucoup de bien. On a eu un banc conséquent qui a permis de faire une bonne deuxième mi-temps.

Malgré le peu d’occasions, il y a de la satisfaction de prendre un point ?

Ce n’était pas un match de football ! Il y a eu des coups, beaucoup d’engagement, mais aussi quelques petits faits de jeu qui me désespèrent. On finit avec un rouge, mais je pense qu’il y aurait pu avoir plus que ça des deux côtés. Il faut aussi que l’on fasse attention à nos attitudes mais on a répondu présent. Maintenant, on va à Béthune, et on doit ramener quelque chose de là-bas.

Propos recueillis par Adrien ROCHER

À lire aussi : 

Régional 1 : Un derby sans vainqueur

Coupe de France : Fin de parcours pour Amiens Portugais et Glisy

Laisser un commentaire