Serhou Guirassy : « On ne va pas se voir trop beau mais on a des objectifs »

Amiens SC entraînement Serhou Guirassy

À l’issue de ce premier match amical qui a vu l’emporter l’ASC contre Boulogne-sur-Mer (2-1) au Touquet ce vendredi, Serhou Guirassy s’est arrêté quelques instants pour évoquer avec Le 11 Amiénois le début de la préparation de l’équipe entraînée par Luka Elsner.

Serhou, vous commencez par un premier doublé…

Oui, ça commence bien. Après, c’est bon pour toute l’équipe, avec un nouveau coach avec qui on a bossé pendant deux semaines… Il y a eu beaucoup de fatigue durant le match, mais ça prouve qu’on bosse bien. On clôture ce mini-stage par un match amical et une première victoire donc c’est bien, il faut continuer sur cette lancée.

Comment vous sentez-vous après ce premier match ?

Bien. Après, c’est sûr qu’il y a de la fatigue, c’est le premier match amical… Tout n’est pas parfait, mais c’est normal. Il faut retrouver les automatismes, il y a de nouveaux joueurs, il faut apprendre à se connaître. Sur ce premier match, c’est plutôt encourageant.

Cela fait toujours plaisir de marquer, de plus…

Oui, bien sûr. Que ce soit en amical ou en championnat, moi, je veux marquer des buts ! Là, j’ai marqué des buts, c’est important de se remettre en forme avant le début du championnat.

Qu’est-ce qui change avec Luka Elsner, par rapport à ce que vous faisiez avec Christophe Pélissier ?

C’est un nouveau coach qui a ramené avec lui beaucoup d’idées auxquelles on adhère bien. C’est sûr qu’il est différent de Christophe Pélissier, mais il a de très bonnes méthodes de travail, et on bosse très bien.

Dans le jeu, il vous demande de faire des choses différentes, notamment pour les attaquants ?

Il a amené sa petite patte, si je puis dire. Depuis son arrivée, j’ai appris quelques petits trucs qui peuvent me permettre de m’améliorer et je pense qu’à l’équipe aussi. C’est un entraîneur qui prône le jeu, et c’est très bien.

Physiquement, la semaine de stage n’a pas été trop difficile ?

On ne va pas dire « trop » difficile, mais ç’a été difficile quand même ! On a bien bossé, le coach nous en demande beaucoup. Là, on a quelques jours de repos. Il va falloir en profiter au maximum.

C’est le moment un peu ingrat de la saison, où on fait de gros efforts…

Pour tout le monde ! Là, c’est le moment où tout le monde déteste la préparation, mais c’est essentiel pour effectuer une très bonne saison.

Êtes-vous content d’être resté à Amiens ? L’option a été levée, vous êtes complètement Amiénois désormais…

Oui ! Bien sûr que je suis content, sinon je ne serais pas ici. Si je suis ici, c’est que je l’ai voulu. Je voudrais remercier le Président, et tout le club, les coéquipiers, qui m’ont aidé à m’intégrer la saison dernière. Maintement, c’est comme si j’étais là depuis assez longtemps.

Vous avez vite trouvé votre place…

Oui, je ne sais pas trop pourquoi, mais tout le monde m’a mis à l’aise, et je m’entends bien avec tout le monde, donc c’est parfait, quoi.

Prêt à briller avec Amiens en Ligue 1 ?

Bien sûr. On va tout faire pour, essayer de faire une grosse saison. On ne va pas se voir trop beau, mais on a des objectifs qu’on va garder à l’intérieur du vestiaire, et essayer d’atteindre collectivement.

Propos recueillis par nos envoyés spéciaux au Touquet, Romain PECHON, Morgan GRESSIER et Kévin KONRAD

Laisser un commentaire