Simon Lucq : « Mettre en place des fondations solides »


Si une saison de football s’apparente à un véritable marathon, il important de réussir son départ en optimisant au maximum cette période de reprise. Préparateur physique de l’Amiens SC, Simon Lucq va donc jouer un rôle prépondérant dans les semaines à venir. Explications. 

La suite après cette publicité

Des tests médicaux après six semaines de vacances

Avant même la reprise de l’entraînement avec ballon, mercredi, l’Amiens SC a procédé à une vague de tests médicaux poussés. « Depuis deux ans, nous avons l’habitude de caler tous nos tests médicaux et athlétiques durant les deux premiers jours. Cela nous permet de ne pas empiéter sur le travail du terrain, explique Simon Lucq. Durant ces deux jours, nous faisons un check-up complet qui va nous permettre de situer leur état de forme et évaluons les choses que nous allons traiter avant de reprendre l’entraînement. Les joueurs passent ensuite sur la balance, pour subir des tests de masse grasse, de musculation, d’aérobie et d’endurance. »

La suite après cette publicité

Une phase d’autant plus importante que les Amiénois ont eu le droit à six semaines de vacances. Un luxe suffisamment rare quand on se remémore les vingt jours de vacances au lendemain de la montée en Ligue 2. Un atout qui peut aussi devenir néfaste si les joueurs ne jouent pas le jeu. « Les joueurs ont eu une bonne coupure mais avec un programme individuel à suivre afin qu’ils ne reviennent pas avec un excès de poids, justifie Simon Lucq. Nous voulions les avoir à la reprise frais mentalement. » D’autant qu’il était nécessaire de recharger les batteries après une saison en Ligue 1 particulièrement exigeante.

La suite après cette publicité

La première trêve internationale en ligne de mire

De retour à l’entraînement, mercredi matin, les joueurs de l’Amiens SC vont désormais entrer dans le dur avec un premier module physique qui s’annonce soutenu d’ici le premier amical contre l’UNFP. « Pour reprendre l’exemple de la construction d’une maison, il va falloir mettre en place des fondations solides afin d’être prêt pour le 11 août et ensuite durer jusqu’à la première trêve internationale, aspire Simon Lucq. Il y aura une charge d’entraînement assez importante sur les six semaines qui viennent et cela va passer par des moments où les joueurs ne vont pas trop m’apprécier. Après tout, je ne suis pas là pour être aimé. »

La suite après cette publicité

Effectivement, Simon Lucq a pour mission de remettre les joueurs sur pied avant la première journée mais aussi de leur permettre de durer sur l’ensemble de la saison. Pour y parvenir, le préparateur physique dispose de moyens de plus en plus sophistiqués : « Nous nous sommes dotés de matériels encore plus précis que les précédents et nous avons modifié notre salle de musculation. Maintenant, nous allons parcourir tous les spectres de la préparation athlétique et piquer l’organisme sans le blesser évidemment. Nous avons aussi l’avantage d’avoir des GPS qui vont nous permettre de contrôler sur les matches amicaux. »

Le package idéal pour permettre à l’Amiens SC de monter tout doucement en puissance avant le premier match de la saison de la confirmation à Lyon, le 11 août prochain.

La Rédaction (avec L.H.)

Laisser un commentaire