Une semaine après avoir signé sa première victoire de la saison en championnat, l’ESC Longueau aspire à continuer l’aventure en coupe de France en passant l’obstacle Neuville-en-Ferrain, ce dimanche. Un adversaire à ne pas prendre à la légère selon Simon Petit, le défenseur des Cheminots. Entretien.

Simon Petit, on imagine que la victoire à Loon vous a fait énormément de bien…

Ca fait du bien, oui, surtout qu’on a retrouvé un bon état d’esprit en championnat depuis deux matches. Une victoire à l’extérieur, un samedi soir… On a fait beaucoup de route, et pas pour rien ! Si la défaite était au bout, ça aurait été très long encore donc ça fait vraiment du bien de pouvoir chanter dans le vestiaire. On a retrouvé un état d’esprit pour être solide à l’extérieur et sans prendre de but. Ça fait vraiment du bien.

Vous l’avez entretenu pendant la semaine ?

Ca fait déjà trois ou quatre semaines que l’on est dans le vrai à l’entraînement et au niveau du sérieux à l’entraînement. Cette semaine, je ne me suis pas entraîné à cause d’une contracture, mais l’état d’esprit était le même pour tout le monde, surtout que la coupe de France arrive et la motivation est intacte voire plus grande avec le parcours réalisé l’année dernière.

C’est toujours particulier, mais encore plus pour votre groupe avec l’an dernier ?

C’est sûr, oui. On a envie de revivre les émotions de l’année dernière. Cette année, ça a eu de l’importance parce que ça nous a mis dans le droit chemin que ce soit au niveau des attitudes, de l’envie ou des résultats vu que les premières victoires sont arrivées en coupe de France même si c’était contre des équipes de niveau inférieur. Ça a toujours un goût particulier au sein de l’équipe. Ça nous donne très envie de refaire ce parcours, même si le championnat est plus important cette année avec le début de saison que l’on vient de faire. Ce sera notre bol d’air jusqu’à l’élimination, mais ça nous fait vraiment du bien pour l’instant.

Est-ce qu’il n’y a pas un peu trop la tête à la coupe ?

Je ne pense pas. Au contraire, je pense que ça nous sert de base de travail pour le championnat. Sur les matches de coupe, le coach n’a jamais abordé le fait de faire un gros parcours. Il nous dit toujours que la coupe nous appartient mais elle nous sert surtout à travailler le championnat et bien préparer les matches des week-ends qui suivent. Ça nous permet de travailler sereinement et de poser des choses pour les semaines d’après, que ce soit au niveau tactique ou de la cohésion. Pour l’instant, on ne pense pas à la coupe. Elle nous sert plus pour le championnat plutôt que l’année dernière où l’on avait envie que d’être à ces matches parce que la R2 n’avait pas forcément d’adversité.

Il n’y a pas de pression supplémentaire après l’an dernier ?

Non, il n’y en a pas, mais on se doit de bien faire par rapport au parcours de l’an dernier parce qu’on est attendu. Les deux équipes que l’on a jouées nous ont parlé du parcours que l’on avait fait et nous ont félicités. On sait qu’on est attendu et ceux qui tirent Longueau savent qu’on fait un 32ème l’an dernier. C’est sûr que ça a une saveur particulière pour nous et ceux contre qui on joue. Ça rajoute encore un parfum particulier à la coupe cette année.

Vous aurez encore un adversaire à votre portée, et il ne faudra pas passer au travers…

C’est sûr que c’est à notre portée contre une R3, il y a deux divisions d’écart et on se doit de gagner. Ce ne sera pas facile parce qu’on sera accueilli dans un contexte particulier. Il y aurait de très bons joueurs qui peuvent évoluer plus haut. Le coach nous a posé le contexte donc on sait à quoi s’attendre. Ça reste un match de coupe et on va essayer de faire le job en allant les chercher parce qu’on n’a pas envie de subir, surtout à l’extérieur. Si on venait à subir, ce serait compliqué. Ce sera un vrai match de coupe où la différence de niveau ne se verra pas forcément. Ça va se jouer sur notre efficacité. Depuis le début de saison, ce n’est pas trop ça donc on va devoir marquer rapidement pour se sortir de ce piège-là.

Propos recueillis par Romain PECHON avec Adrien ROCHER

NEUVILLE-EN-FERRAIN (R3) – ESC LONGUEAU (R1)

Cinquième tour de coupe de France

Dimanche 13 octobre, 15 heures

Stade Jean Depoortère, Neuville-en-Ferrain

Arbitre : M. Rossini

Laisser un commentaire