Luka Elsner vous a convaincu
Après une longue attente, le nouvel entraîneur de l’Amiens SC, Luka Elsner, a été désigné ce mercredi. Malgré son jeune âge et son inexpérience de la Ligue 1 Conforama, Bernard Joannin n’a pas hésité longtemps pour recruter cet entraîneur à l’avenir prometteur. Nous vous sollicitons pour donner votre avis sur celui qui dirigera l’équipe cette saison. Son recrutement vous a-t-il convaincu ?

Une approche moderne

Il était présent ce jeudi à 11h00 en conférence de presse. L’entraîneur Slovène de l’Amiens SC a pu évoquer le plaisir qu’il avait de rejoindre un club comme l’ASC. Un club dont il connaît l’histoire récente (et cette 96ème minute). Ambitieux, il compte créer une sorte d’osmose entre les différentes composantes du club. Cependant, le nouvel entraîneur, bien que voulant mettre a profit le travail de Christophe Pélissier, a évoqué son ambition pour améliorer l’effectif et le jeu de l’équipe. Il souhaiterait que celle-ci puisse, en fonction des situations, être plus dominante face aux équipes regroupées, tout en gardant sa force dans la transition. Un discours qui a semble-t-il convaincu les dirigeants amiénois. Désormais, place au mercato durant lequel il souhaite avant tout renforcer un collectif qu’il juge déjà bon. Bienvenue Luka Elsner !

5 Commentaires

  1. Pourquoi ,pas soyons audacieux ,si il y a un bon recrutement ça peut marcher ,si on recrute des chèvres c’est foutus

  2. il a apparemment le même profil que Pelissier et il a les dents longues et quand on voit la déception des belges
    de le voir partir on ne peut être qu’ heureux de l’avoir. Mettons nous à la place des lorientais qui sont très heureux d’avoir Pelissier et pas sûr qu’ils l’auraient
    pris il y a cinq ans . Alors soutenons Amiens et sa direction qui nous annonce un budget de 50millions dans les prochaines années. ALLEZ AMIENS ET LUKA.

  3. Avoir un entraîneur non expérimenté en L1 c’est très risqué. On est loin de l’entraîneur expérimenté international. Je souhaite vraiment que la mayonnaise prenne mais…

  4. Globalement, ça ressemble à ce qu’on connait: volonté de produire du jeu, de créer le surnombre grace aux ailes, d’attaquer et de défendre en équipe, en jouant sur la grinta pour remporter les duels.

    Le tout, c’est de trouver le bon équilibre comme le faisait Pélissier et de ne pas faire une Bielsa (comme le coco est fan de Guardiola).

    Le piège, c’est d’avoir des joueurs cramés, qui perdent leur lucidité et donc les ballons, cercle vicieux et perte de confiance…

    On a l’habitude de jouer à l’énergie mais si veut viser plus haut, il faut continuer de renforcer l’effectif.

    Or, on a vu que les longues blessures ont fait du mal (Konaté, Zungu, Cornette) à une équipe manquant de profondeur de banc (en nombre et en qualité).

Laisser un commentaire