Thomas Chatalen : « J’avais le sentiment d’avoir la baraka »

Thomas Chatalen

Infranchissable durant la rencontre, Thomas Chatalen a finalement baissé pavillon durant la séance des tirs au but. Déçu par la finalité mais satisfait par le visage affiché par son équipe durant 120 minutes, le capitaine de l’ESC Longueau se montrait fier du parcours en Coupe de France. 

Quel est votre sentiment après cette élimination ? 

Beaucoup de déception. Après, on est aussi fier de ce qu’on a fait jusqu’ici. C’était dur mais personne n’a lâché sur le terrain. C’est ce qu’il faut retenir. On est frustré de les avoir amenés aux tirs au but pour se faire éliminer. Il fallait en arriver jusque-là parce qu’on était cuit physiquement. Durant le match, on aurait pu faire mieux sur les coups qu’on s’est procuré. Après, c’est le football, il faut accepter l’élimination.

On avait pourtant le sentiment que la chance était avec vous au fil du match…

C’était clairement le cas, j’avais le sentiment d’avoir la baraka. Après, je sais que les tirs au but restent un de mes points faibles. Malheureusement, cela s’est encore vérifié ce soir.

Malgré l’élimination, vous allez garder de sacrés souvenirs de ce parcours en coupe… 

Plus que jamais. On est une super-bonne bande de potes, c’est un honneur de jouer avec eux. Tout le monde a donné le meilleur de lui-même. Les mecs ont fini avec des crampes, j’ai essayé de les aider le mieux possible. Une fois la déception passée, on va garder un super souvenir de ce match. À l’heure actuelle, c’est vraiment la frustration qui domine car on aurait pu faire quelque chose d’encore plus exceptionnel en se qualifiant. Toutefois, il ne faut pas faire la fine bouche, ça reste une super épopée.

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire