Thomas Kwinta : « Le maintien est largement envisageable »

Capitaine d’un Ailly-sur-Somme relégué l’été dernier en Régional et encore mal en point après huit journées, Thomas Kwinta reconnait que la situation de son équipe est très compliquée à gérer mais refuse de tomber dans l’alarmisme. Entretien.

Ça fait deux saisons compliquées de suite pour Ailly, comment gérez-vous cela psychologiquement ?

La situation difficile dure depuis le début de saison parce qu’on n’a pas encore réussi à lancer concrètement notre saison. On espère une bonne performance pour démarrer une série, remonter au classement et être sur une dynamique positive pour démarrer notre championnat. Au niveau personnel, c’est assez difficile, mais maintenant on est habitué parce que l’on a vécu une relégation l’année dernière, et on a cette mauvaise expérience. On est préparé à ça, même si on ne s’attendait pas à ça en début de saison parce que l’on ne connaissait pas vraiment le niveau général de ce championnat. Depuis le début, on n’est pas loin des équipes que l’on rencontre, mais il y a toujours un facteur qui fait que le résultat ne tourne pas en notre faveur. À nous de renverser la tendance !

Cette descente a-t-elle été digérée ?

Il y a eu des changements au niveau de la direction, du staff technique, un changement massif au niveau de l’effectif, donc il y a une période de transition qui est inévitable et que l’on doit gérer au mieux. Le groupe répond bien, on se prépare bien, et on va se battre jusqu’au bout pour faire de notre mieux dans ce championnat.

Yohane Moreira (ndlr : le coach) avait annoncé le match de Gamaches comme crucial mais a estimé que l’équipe était passée à côté. Comment expliquez-vous cela ?

Il y a eu un remaniement d’effectif après la période compliquée suite à la Coupe de France. Mentalement, c’était très difficile à gérer et on comptait sur ce match pour se relancer. Malheureusement, le résultat n’a pas été en notre faveur. L’effectif pour ce match avait beaucoup bougé à cause des blessés et des suspendus et l’état d’esprit n’était pas le bon. On essaye de se servir de cette mauvaise expérience pour préparer le match contre Béthune.

Ce match semble à nouveau capital. Vous ne pouvez pas vous permettre de ne pas prendre de points, encore une fois…

Tout à fait, même si Béthune, pour moi, n’est pas un concurrent direct pour le maintien. Ils ont eu des difficultés lors de ce début de saison et c’est à nous de rester au contact de ces équipes-là le plus longtemps possible, et, pourquoi pas renverser la tendance. Ça nous lancerait concrètement pour nous éviter de vivre une nouvelle saison difficile.

Vous pensez que ce groupe a les capacités pour faire beaucoup mieux ?

Beaucoup mieux, non, mais on a l’effectif pour jouer une place en milieu de tableau de R1. Si on est complet, que le groupe vit bien et si on arrive à démarrer une série, je pense que le maintien est largement envisageable. Je suis plutôt optimiste là-dessus.

Une série positive, c’est vraiment ce qu’il manque à Ailly cette saison ?

Oui, absolument. Comme je l’ai dit auparavant, il y a eu beaucoup de changements et c’est une période difficile entre le nouveau coach, le nouveau président et, forcément, une remise en question totale parce qu’il y a une méthode de travail nouvelle, donc on essaye de s’habituer. Tout ce qui traîne autour du club, tous les discours extérieurs et tous les retours sont négatifs mais on essaye, à notre petit niveau, de renverser cette tendance. Et ça ne passera que par un résultat positif lors des trois prochains matches.

Cette série de trois matches avant la trêve peut être décisive pour la suite de la saison ?

C’est ça ! À mon avis, on saura ce que l’on peut jouer à la fin du mois de décembre. Si on arrive à faire deux ou trois résultats positifs, la mauvaise passe sera oubliée. A contrario, si on ne se réveille pas rapidement, on luttera toute la saison avec les deux ou trois équipes du fond de classement. C’est une série qui a son importance, mais derrière chaque match est important aussi. La saison ne s’arrêtera pas en décembre et il y aura d’autres opportunités de se relever ensuite.

Tous propos recueillis par Adrien ROCHER

AILLY-SUR-SOMME – STADE BÉTHUNE

Neuvième journée de Régional 1, poule B,

Samedi 24 novembre, à 18h30,

Stade Nicolas Coupé, Ailly-sur-Somme,

Arbitrage de M. Willequet assisté de MM. Blervacq et Abkhe

Laisser un commentaire