Parmi les rares Amiénois à s’être exprimés après la rencontre, Thomas Monconduit a reconnu que l’Amiens SC était passé à côté de son match contre Metz et qu’il serait difficile de se maintenir sans un sursaut rapide. Entretien.

Thomas, comment réagissez-vous à cette défaite ?

Je suis déçu et frustré de notre performance, parce qu’elle a été mauvaise. Comment espérer se maintenir avec de telles performances ? Cela peut arriver de se rater, de louper des matches mais ce n’est pas possible dans la situation dans laquelle on est. Dernièrement, on a fait des bons matches mais là on est passés à côté.

Comment l’expliquez-vous ? 

A chaud, comme ça, je ne sais pas du tout. On n’est pas rentrés dedans, on n’a pas gagné de duels et surtout on n’a rien créé. Il y avait des trous partout. C’est dur d’expliquer pourquoi, il va falloir analyser pour trouver les bonnes réponses. Il manque un supplément d’âme, un état d’esprit qu’on avait l’année dernière et qu’on n’a pas cette saison.

Est-ce la défaite de trop ?

Non, ce n’est pas la défaite de trop. Elle est difficile, elle fait très mal, parce qu’on espérait recoller au classement. On est à cinq points, on sait que ça peut aller vite. Il ne faut pas désespérer, baisser les bras. Si on continue comme ça, qu’on ne se bat pas, c’est évident qu’on y va tout droit. Par contre, si on se bat, tout est encore possible.

Propos recueillis par Romain PECHON avec France Bleu Picardie

A lire aussi : 

Luka Elsner (Amiens SC) : « On est passé à côté du match »

Régis Gurtner (Amiens SC) : « Je suis abattu et presque honteux »

2 Commentaires

  1. Je pense que Thomas ne peut pas s’en vouloir car très peu de joueurs ne se démarquent ni appelle de balle comment peut t’on relancer quand l’attaque sont absent et je répète l’équipe dirigeantes n’ont pas la culture de ce mettre en question quand on regarde leurs déclarations confiance pas d’erreurs de recrutement etc mais ils oublient que les supporters paient leurs abonnements ou leurs billets, ils ont vendu du rêve qui risque de finir en cauchemar

Laisser un commentaire