Légitimement déçu après la défaite de l’Amiens SC face à Montpellier (1-2), Thomas Monconduit n’a pas voulu se cacher uniquement derrière l’arbitrage défaillant de Monsieur Abed, pointant du doigt le manque de constance de son équipe. Entretien.

Thomas, cette défaite doit être difficile à encaisser…

C’est dur parce qu’on livre une bonne première mi-temps. Après, il y a des faits de jeu qui font qu’on perd ce match. Maintenant, il n’y a pas que ça, notre prestation est vraiment moins bonne en seconde période. Au final, on ne peut s’en vouloir qu’à nous-mêmes. A la longue, si on veut vraiment être performants, il faudra être meilleurs sur l’ensemble du match et pas seulement 45 minutes. On s’attendait au retour de Montpellier mais on n’a pas su y répondre. A nous de faire mieux car ce n’est pas possible à ce stade de la saison de jouer qu’une bonne période.

Comment expliquez-vous cela ? 

On n’arrive pas à se l’expliquer. On constate juste que nos deuxièmes périodes sont souvent moins bonnes que les premières. Il faut impérativement trouver des solutions.

Six défaites en sept matches, la dynamique est très inquiétante…

Ce serait inquiétant si on n’était pas capable de produire une mi-temps comme la première. On a vraiment mis les ingrédients qu’il fallait mais il faut étaler ça sur une plus longue durée.

Vous avez rapidement évoqué les faits de jeu, pour vous il y avait penalty sur Serhou Guirassy…

Je ne sais pas. Du monde par message m’a dit qu’il y avait penalty, je ne sais pas s’ils sont objectifs. De mon côté, je n’ai pas revu les images et je ne parle même pas de ça. Je pense plus au coup franc qui leur permet d’égaliser, il n’y a jamais faute ! Cela part aussi un peu de là.

La réception de Reims devient hyper importante… 

Là, il nous reste 18 matches, il va falloir aller à la guerre à chaque fois. Maintenant, on ne gamberge pas, on savait qu’on jouerait le maintien. Il faut juste très vite prendre des points. A chaud, dans le vestiaire, je n’ai pas le sentiment qu’il y a une démobilisation. On verra dans les prochains jours comment on est.

Propos recueillis par Romain PECHON avec France Bleu Picardie

A lire aussi : 

Luka Elsner (Amiens SC) : « Des moments très sombres »

Serhou Guirassy : « Deux erreurs d’inattention qui coûtent cher »

Laisser un commentaire