Un nouveau match sans victoire, une nouvelle défaite malgré un visage intéressant. L’Amiens SC a vécu un cruel scénario contre Monaco (1-2) qui laisse énormément de regrets à Thomas Monconduit.

Thomas Monconduit, comment réagissez-vous à ce scénario cruel ?

C’est dur, franchement. Je ne vais pas mentir, c’est dur. On fait les choses bien pendant 80 minutes. Certes on recule un peu en deuxième mais c’était aussi le plan de jeu de reculer pour avoir des espaces dans leur dos. Malheureusement, sur deux actions on prend deux buts à la fin.

Sur quoi cette fin de match se joue-t-elle ?

Ca reste Monaco, une équipe talentueuse. Ben Yedder met un but assez incroyable. Là où j’ai le plus de regrets, c’est le corner. C’est quand même récurrent cette année, on prend beaucoup de buts en fin de match sur corner. C’est plus celui-là qui fait mal. Celui de Ben Yedder, parfois, il faut juste savoir applaudir l’adversaire.

Dans quel état étaient les joueurs dans le vestiaire ?

Le coach a parlé, on s’est un peu parlé, mais qu’est-ce que vous voulez dire ? On fait les choses bien pendant 85 minutes et on en encaisse deux buts derrière. On manque de vigilance pendant huit minutes et on prend deux buts. Je crois que cette saison, c’est difficile. On manque cruellement de chance. Ca ne veut pas tourner en notre faveur.

On vous sent abattus, mais est-ce que cette performance donne tout de même un peu d’espoir ?

C’est bien de faire ça pendant 85 minutes, mais à un moment donné, on veut gagner, on veut des points. A Lyon, on fait une bonne performance mais on ne ramène qu’un point. Là on refait une bonne performance mais zéro point. Au final, quitte à être mauvais, autant prendre trois points. Le plus important maintenant, ça va être d’aller chercher des points.

Maintenant, ça va être Paris et ça va être dur…

Ce sera un match bonus, j’ai envie de dire. Ils jouent la Ligue des Champions trois jours derrière en plus. Il va falloir mettre le même entrain qu’en début de match, les pousser à la faute, essayer de jouer notre va-tout et puis on verra comment Paris réagit.

Amiens n’est pas cuit ?

Non, il reste pas mal de points en jeu. Notre série difficile va se finir et on pourra prendre des points contre tout le monde.

Propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi :

> Aurélien Chedjou : « Clairement une faute professionnelle »

> [J24] Amiens SC – Monaco : les notes du match

3 Commentaires

Laisser un commentaire