Thomas Monconduit : « Il y a six mois, on perdait ce genre de match »

Thomas Monconduit décennie
@DijonShow

Auteur d’une excellente prestation au milieu de terrain, Thomas Monconduit regrettait d’avoir concédé le match nul face au SCO mais préférait positiver sur la tournure des évènements.

Thomas Monconduit, c’est incroyable de ne pas gagner un tel match !

Oui ! On a fait un bon match, mais on sait que pour gagner, il faut marquer. Ce n’est pas de la faute des attaquants, c’est de la faute de tout le monde. Tout le monde a eu un peu une occas’ dans le match… C’est comme ça ! On a pris un point, il y a encore six mois, on perdait ce genre de match. Au moins on n’a pas pris de but et on prend un point.

Il faut retenir le positif et le fait d’avoir fait un bon match ?

Exactement ! Ça fait trois ou quatre matches que c’est plutôt positif, donc il faut rester sur cette lancée.

On a rarement vu autant d’occasions pour Amiens sur un match de Ligue 1…

Il y a eu beaucoup d’occasions, mais il faut les marquer. Mais c’est positif, parce qu’on s’en crée. Il y a une période où l’on ne s’en créait pas, et ça va payer.

Vous vous disiez quoi sur le terrain ?

C’est agaçant, mais on se disait aussi qu’à un moment donné, on allait y arriver. Et puis on n’y est pas arrivé.

Vous avez le sentiment de perdre deux points aujourd’hui ?

Non, je pense que l’on a pris un bon point. Comme je le disais juste avant, il n’y a pas si longtemps, on aurait perdu ce genre de match sur un contre ou quelque chose comme ça. C’est un bon point de pris parce qu’on n’encaisse pas de but.

On se disait pourtant qu’il fallait en prendre trois vu les matches qui arrivent…

Ça, c’est vous qui le dîtes ! Ce n’était pas un match couperet pour nous. Il y a des matches qui arrivent en janvier, des très gros matches, mais en février, mars et avril, il y en a d’autres. Ça ne s’arrêtera pas en janvier.

Avec dix-huit points, vous n’êtes pas un petit peu en retard ?

Non, on ne l’est pas parce qu’il y a beaucoup d’équipes qui sont avec nous. Les gros prennent tellement de points que pour les petits, le maintien ne se joue plus à quarante-deux points. Il faut viser trente-sept ou trente-huit points.

Il n’y a pas d’abattement ou de découragement ?

Pas du tout. On sait qu’on a fait une belle performance et on veut en refaire une contre Paris.

Propos recueillis par Romain PECHON

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Phili
Phili
2 années il y a

Il y a 9 mois on gagnait ce match….

Amiens SC Lyon Pélissier Conférence de presse mercato

Christophe Pélissier : « On est sur le bon chemin »

Harrison Manzala : « Je souhaite beaucoup de bien au club, parce qu’il le mérite »