Titi Buengo : « Le club doit arrêter de faire des cadeaux »

Camon

Confirmé à la tête de l’US Camon, Titi Buengo dresse un bilan critique de sa première expérience en tant qu’entraîneur principal. Arrivé en cours de saison, il souhaite procéder à de profonds changements dans l’organisation du club. Premières décisions fortes : s’adjoindre les services de Jean-Paul Lucas pour occuper la fonction d’entraîneur adjoint et procéder à un grand remaniement de l’effectif.

Une éclaircie au milieu du calvaire

Dans l’attente de l’officialisation de son maintien en Régional 1, en raison du recours déposé par l’AC Amiens et l’AS Beauvais, l’US Camon vit actuellement dans l’incertitude. Loin d’être idéal pour un club qui souhaite repartir de zéro afin de faire oublier un dernier exercice bien en deçà des attentes. « La saison a été très difficile dans son ensemble, je la considère même comme médiocre, tance Titi Buengo. On s’est mis dans le trou tout seul en ratant complètement notre départ. On a ensuite essayé de reprendre les choses en main en 2018, avec l’arrivée de Zahir Zerdab qui nous a fait beaucoup de bien, mais on n’a pas suffisamment travaillé sur la durée pour décrocher notre maintien sportif. »

A lire aussi >> L’US Camon toujours dans l’expectative 

Excepté une bonne période au début du printemps (ndlr : sept matches consécutifs sans défaite), les Camonois ont effectivement manqué de régularité mais aussi de talent selon les dires de leur entraîneur : « Il y a eu du mieux dans les attitudes mais j’ai rapidement essoré mes joueurs sur le plan physique. J’ai obtenu le maximum d’eux sur six ou sept matches mais guère plus. Je pense même que nous étions en surrégime car j’ai décelé un réel problème de niveau chez certains d’entre eux. Il y aura donc pas mal de départs car il faut arrêter de se voiler la face, le club doit arrêter de faire des cadeaux avec des joueurs qui n’ont rien à faire à ce niveau de la compétition. »

Un nouveau départ ?

C’est donc une importante révolution qui attend l’US Camon – qui espère conserver Zahir Zerdab, son meilleur buteur – durant l’intersaison. Et ce qu’importe le championnat dans lequel évoluera le club la saison prochaine. « On ne peut pas se permettre une nouvelle saison comme celle-ci, on a clairement tiré sur la sonnette d’alarme. Si on refait en l’état actuel, on sera de nouveau en position de relégable, prévient Buengo. Je vais donc choisir les joueurs en fonction de leur niveau mais aussi pour leur état d’esprit. Le président est conscient qu’il faut du changement, il m’a donné les clés pour modifier les choses et amener le club dans la bonne direction. »

A lire aussi >> Le bilan complet de la saison de football régional

Responsable de l’école de football de Camon et adjoint de Titi Buengo à partir de novembre, Cédric Pruvost fait ainsi ses valises pour Doullens. Pour le remplacer, l’ancien attaquant de l’Amiens SC a fait appel à Jean-Paul Lucas, en provenance de Doullens et qui récupère l’ensemble des prérogatives jusqu’ici assumées par Cédric Pruvost. « Avec Cédric, on n’était plus vraiment sur la même longueur d’onde, reconnait Buengo. Cela a été très difficile parce que les résultats n’étaient pas au rendez-vous et que son investissement a réellement décliné au fil de la saison. J’avais donc besoin d’avoir une personne de confiance sur qui je pouvais m’appuyer et qui me permettrait de grandir. Jean-Paul est un ami mais c’est surtout quelqu’un qui connaît bien le métier. Cela s’est donc fait naturellement. »

Reste désormais à vérifier si ce nouveau duo permettra à Camon de renouer avec son glorieux passé. Le tout en Régional 1 ou bien en Régional 2 ? Réponse attendue dans les prochaines semaines…

Romain PECHON

Crédits photo : Audrey M. Lou – US Camon

Laisser un commentaire