Un temps sous la menace d’un repêchage en National 2 de l’AC Amiens qui l’aurait automatiquement précipité en Régional 2, l’US Camon demeure néanmoins en sursis. En cause, le recours déposé par les dirigeants de l’AC Amiens et de l’AS Beauvais à propos de la descente administrative de leur équipe réserve en Régional 2, en lieu et place de l’ESC Longueau et de l’US Camon.

Publicité


Une première victoire pour l’US Camon

A ce stade de l’intersaison, les Camonois ne connaissent pas encore avec certitude l’identité de leur prochain championnat. En l’état actuel des choses le club de Christophe Richard se maintient en Régional 1. La Ligue des Hauts-de-France n’a toutefois pas encore officialisé les montées et les descentes de ses différents championnats. Reste qu’une première bataille a été gagnée. Le non-repêchage de l’AC Amiens en National 2 aurait changé le nombre de descentes (ndlr : neuf contre dix) et automatiquement condamné l’US Camon.

Publicité


A lire aussi >> L’AC Amiens en National 3 avec Arnaud Binet

« Heureusement que l’AC Amiens n’a pas été repêché ! Ils ont perdu le maintien sur le terrain. On ne va pas inventer des règles après coup pour sauver un club, clame Titi Buengo, l’entraîneur de l’US Camon. Les instances avaient de toute manière déjà fait assez de mal au football corse. Cela n’aurait pas été logique de retirer un point ou de donner match perdu à Furiani. Surtout que le match aurait semble-t-il pu continuer. » C’est en tout cas le sentiment de la commission de discipline de la Fédération Française de Football (FFF). Cette dernière a décidé de donner match perdu à Sedan et de ne pas sanctionner Furiani.

Publicité


Un recours à l’étude

Néanmoins, Camon n’est pas encore totalement tiré d’affaire. Et pourrait même payer les pots cassés du recours formulé par les dirigeants de l’AC Amiens et de l’AS Beauvais pour contester la relégation administrative de leur équipe réserve. « Depuis le début du championnat, on connaît cette problématique. Maintenant, chacun joue sa carte, c’est comme ça, concède avec un certain fatalisme l’entraîneur camonois. Cependant, je ne vois vraiment pas comment le recours peut déboucher sur une issue favorable. Il y a un règlement qui est clair, on ne peut pas avoir une seule division d’écart entre une équipe première et sa réserve. »

Publicité


A lire aussi >> L’US Camon toujours dans l’expectative

Toujours est-il que l’AC Amiens et l’AS Beauvais s’engouffrent dans une potentielle faille juridique pour justifier leur position actuelle, estimant que le règlement de la Ligue des Hauts-de-France ne peut s’appliquer au National 3 qui, bien qu’organisé par la Ligue, demeure un championnat fédéral. « Si tel est le cas, il fallait l’annoncer dès le départ, poursuit Buengo. Ce point de règlement, s’il existe réellement, change la donne du championnat. On ne peut pas passer choisir le règlement fédéral ou de ligue en fonction de ce qui est arrangeant. En tout cas, on déposera un recours si celui de l’AC Amiens et de Beauvais débouche sur une décision qui nous est défavorable. »

C’est donc une longue bataille juridique qui s’annonce si la Fédération Française de Football donne raison à l’AC Amiens et à l’AS Beauvais. En attendant, nul ne peut dire qui évoluera en Régional 1, la saison prochaine.

A lire aussi >> Buengo : « Le club doit arrêter de faire des cadeaux »

Romain PECHON

Crédits photo : Audrey M Lou – US Camon 

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments