Un défi « koloßal » attend l’Amiens SC


Face à un Paris Saint-Germain qui n’a jamais été aussi sûr de sa force, l’Amiens SC devra réaliser un authentique exploit pour empêcher les Parisiens de signer un dixième succès en championnat cette saison, ce samedi. 

La suite après cette publicité

Le rouleau-compresseur parisien

Neuf matches pour autant de victoires et surtout trente-deux buts inscrits – dont la moitié par le duo Neymar-Mbappé – le Paris Saint-Germain affole les compteurs en ce début de saison. Et même l’Olympique Lyonnais, tombeur de Manchester City en Ligue des Champions (1-2), a été fessé par la formation entraînée par Thomas Tuchel et ce malgré une excellente entame de match (5-0). « Même une équipe comme Lyon, capable de rivaliser au niveau de la possession et de les contrer sur le jeu, se fait transpercer, finit par en prendre cinq et pouvait même en prendre plus, analyse Christophe Pélissier. Et pourtant le score peut aussi apparaître sévère car à l’heure de jeu il aurait pu être inversé en faveur des Lyonnais. »

La suite après cette publicité

Sauf que le Paris Saint-Germain dispose d’individualités irrésistibles, notamment sur les phases de transition. Neymar et Mbappé ont ainsi fait plier à eux seuls (ou presque) l’Olympique Lyonnais. « Le paradoxe est que cette équipe te met en danger quand elle a le ballon mais peut le faire encore plus quand elle n’a pas le ballon, poursuit l’entraîneur de l’ASC. Elle a beaucoup de forces et les individualités offensives peuvent faire la différence à tout moment. » Un duo qui s’inscrit désormais dans un collectif en progression selon Christophe Pélissier : « Je trouve qu’il y a eu un changement d’état d’esprit à Paris depuis la défaite contre Liverpool qui, je pense, leur a fait du bien. On voit des joueurs qui font des efforts les uns pour les autres et mettent une énorme intensité collective. »

La suite après cette publicité

Amiens n’a rien à perdre

Le constat de la supériorité parisienne établit, Amiens va néanmoins jouer son va-tout pour tenter d’accrocher une formation du PSG qui apparaît plus que jamais intouchable. Or, comment faire pour y parvenir ? « Jouer comme l’a fait Lyon serait suicidaire pour nous. On peut le faire sur certaines séquences mais le plus important sera de fermer les intervalles au cœur du jeu et de limiter les prises de vitesse qui sont meurtrières à Paris, préconise Pélissier. Ils ont la technique et la vitesse de course et si on n’est pas au départ, il faudra être à l’arrivéeIl faut peut-être se préparer à le jouer le match sans ballon, à beaucoup courir et souffrir. Et quand on va le récupérer, il faudra être intelligent et ne pas le rendre rapidement. » 

La suite après cette publicité

Un plan de jeu cohérent qu’il faudra néanmoins réussir à tenir face à la vitesse d’exécution et la justesse technique des Parisiens. « Une clé pour nous permettre de souffler un peu contre Paris sera de conserver le ballon techniquement. La première passe pour la ressortie du ballon sera aussi importante, si on ne parvient pas à ressortir le ballon on sera en difficulté », prévient le technicien samarien. Ce qui nécessitera donc que chacun soit au diapason durant l’intégralité de l’affrontement. « En finalité, ce sera aussi à nous d’inverser psychologiquement le cours du match si l’équipe supérieure ne parvient pas à marquer en début de match, aspire Pélissier. Il faut surtout penser à nous et essayer de prendre du plaisir sur ce match. Peut-être qu’on dira à la fin que cela a été un calvaire mais dans l’approche ce n’est que du bonus. »

Et il est acquis que personne ne tiendra rigueur à l’Amiens SC de s’incliner avec les honneurs au Parc des Princes contre l’ogre parisien, l’essentiel étant de s’éviter une correction que les Amiénois n’ont encore jamais reçue depuis leur arrivée en Ligue 1. Tout autre résultat serait alors synonyme d’exploit retentissant. Et c’est tout le mal que l’on souhaite à Amiens !

Romain PECHON

PARIS SAINT-GERMAIN – AMIENS SC

10ème journée de Ligue 1 Conforama

Samedi 20 octobre, 17 heures

Parc des Princes, Paris

Arbitre : M. Lesage

PARIS SAINT-GERMAIN : Areola – Kehrer, Marquinhos (c.), Nsoki, Bernat – Verratti, Rabiot – Di Maria, Mbappé, Draxler – Cavani

Remplaçants : Buffon (g.), Rimane, Bernede, Nkunku, Diaby, Diarra, Choupo-Moting

Entraîneur : Thomas Tuchel

AMIENS SC : Gurtner – Krafth, Gouano (c.), Adenon, Dibassy – Otero, Gnahoré, Monconduit, Ghoddos – Ganso – Konaté.

Remplaçants : Dreyer (g.), Lefort, El Hajjam, Blin, Bodmer, Kurzawa, Timité

Entraîneur : Christophe Pélissier

Laisser un commentaire