Ce lundi soir, l’Amiens SC a effectué la présentation de ses maillots pour la saison 2018/2019 ainsi que ses deux dernières recrues en date : Emil Krafth et Rafal Kurzawa.

Publicité

Des nouveaux maillots et deux recrues

Pleine à craquer, la place Gambetta attendait de pied ferme les joueurs de l’Amiens SC, ce lundi. Massés devant le podium qui allait accueillir leurs héros, les supporters de l’ASC ont tout d’abord revécu les temps forts de la saison 2017/2018 (et la montée en Ligue 1) sur un écran géant afin de tuer l’attente avec des retrouvailles digne de ce nom. Avec l’annonce des nouveaux maillots signés Puma et la présentation des deux dernières recrues, les dirigeants amiénois ont effectivement fait fort !

Publicité

Speaker du club, Jérôme Jean a effectivement procédé à la présentation de l’effectif professionnel pour la saison 2018/2019. Avant de lever le voile sur les tuniques que porteront les joueurs de Christophe Pelissier pour la deuxième saison du club en Ligue 1. Comme évoqué par nos soins, le maillot domicile sera bicolore à dominante blanc avec un bandeau gris sur le torse. Reprenez donc le même procédé et remplacez le blanc par du noir et vous tenez là le nouveau maillot extérieur du club.

Publicité

Ajoutez à cela une « surprise » du chef, comme annoncée par nos soins ce lundi matin. Avec la présentation d’Emil Krafth et de Rafal Kurzawa, pour lesquels quelques détails restent à régler avant l’officialisation de leur arrivée en Picardie, le public était définitivement comblé. Il devrait rapidement l’être davantage puisqu’on attend également l’arrivée de l’international iranien Saman Ghoddos à l’Amiens SC. On évoque une somme estimée à cinq millions d’euros.

En attendant ce sixième renfort, les joueurs de l’Amiens SC, encadrés par des barrières et des agents de sécurité, se sont livrés à une séance de photos et de dédicaces.

Romain PECHON (avec S.B, K.K et M.G)

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire