Un simple point de départ pour l’Amiens SC

Amiens SC Opoku Wagué
Panoramic

Deux mois, c’est le temps qu’il aura fallu attendre pour voir l’Amiens SC renouer avec la victoire. Après cinq matches sans succès, avec notamment deux tristes matches nuls et vierges contre Châteauroux et Pau, la formation désormais entraînée par Oswald Tanchot s’est offert un bon bol d’air en s’imposant contre Grenoble, samedi soir. Ni plus ni moins, à l’heure actuelle. 

La suite après cette publicité

Une première depuis près d’un an

Pour voir l’Amiens SC connaître le goût du succès à deux reprises à deux mois d’intervalle, il fallait jusqu’ici remonter en décembre 2019 (le 18), soit près d’un an en arrière. A l’époque, le club picard venait de faire tomber Rennes en coupe de la Ligue (3-2), six semaines après ce qui reste actuellement sa dernière victoire en Ligue 1, face à Brest (1-0), le 2 novembre 2019. Samedi soir, face à Grenoble, les Amiénois n’ont certainement pas été flamboyants mais suffisamment appliqués pour l’emporter sur le plus petit des scores, grâce à un but plein d’opportunisme de Stephen Odey, son premier sous le maillot amiénois.

La suite après cette publicité

« J’ai juste fait mon travail en restant dans la surface et en attendant un tir pour prendre un potentiel rebond. J’ai été tellement chanceux d’être sur la trajectoire du tir. Je suis soulagé qu’on ait enfin obtenu notre première victoire sur les six derniers matches. Je suis très content pour l’équipe, on ne voulait rien d’autre que la victoire, face à une très bonne équipe de Grenoble c’est le plus important, assure l’international nigérian. Je le suis aussi pour moi parce que j’ai corrigé mon erreur de la première mi-temps ». Seul face à Brice Maubleu, Stephen Odey ouvrait alors trop son pied et manquait une occasion en or de mettre son équipe sur les bons rails dès la deuxième minute de jeu.

La suite après cette publicité

Un ensemble encore fragile

A défaut de mener au score, les Picards finissaient même par souffrir au fil des minutes, s’en remettant à Régis Gurtner, décisif à trois reprises, et à un arbitrage favorable, empêchant Semedo d’ouvrir le score à la demi-heure de jeu, pour rester dans le match. « Ça a été un temps faible, reconnaît Oswald Tanchot. On avait identifié ces moments, ainsi que les fins de mi-temps, comme ceux où l’on était souvent punis. Grenoble est une équipe qui marque beaucoup de buts, parce qu’ils ont des joueurs de qualité, une maîtrise technique que l’on n’a pas encore et parce qu’ils jouent sans pression, à l’inverse de nous. Globalement, on a été solides et le fait de passer devant nous a fait beaucoup de bien. » 

La suite après cette publicité

Plus mordant en seconde période, l’Amiens SC a effectivement pris le dessus sur son adversaire et a su forcer la réussite pour signer son deuxième succès de la saison. « Au fur et à mesure du match, certains se sont mis au diapason, se félicite le successeur de Luka Elsner. On a vu une équipe avec un visage très collectif, ce qui n’était pas forcément tout le temps le cas en première mi-temps. On marque dans une période où l’on est plutôt en train de prendre l’ascendant, même si ce n’était pas flagrant en termes d’occasions. Derrière, on tenait ces trois points et on ne voulait pas les lâcher. On était tous aux quatre coins du terrain pour ne rien concéder. Maintenant, ça demande confirmation dans la durée. »

Aussi légitime soit-il, le soulagement ressenti après ce succès ne doit pas faire oublier que le plus dur reste à venir pour l’Amiens SC, qui demeure quinzième à l’issue de cette septième journée de Ligue 2. « En ce moment, c’est la politique des petits pas et ce qui compte, maintenant, c’est de ramener quelque chose de Sochaux pour pouvoir faire un petit pas de plus et peut-être encore un autre après », conclut avec lucidité Oswald Tanchot. En attendant, le patient amiénois respire un peu mieux, même si sa convalescence est tout sauf terminée.

Romain PECHON

A lire aussi : 

[J7] Amiens SC – Grenoble : les tops de la rencontre

Luigi Mulazzi (Amiens SC) : « On a retrouvé une équipe ! »

Laisser un commentaire